Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lever de rideau jeudi du premier Festival du théâtre et des arts populaires de Larache : Le pari du développement durable par la culture




Lever de rideau jeudi du premier Festival du théâtre et des arts populaires de Larache : Le pari du développement durable par la culture
Larache renaît. La ville pavoise et porte passionnément les couleurs de son premier Festival du théâtre et des arts populaires. Les Larachois s’apprêtent à vivre du 7 au 13 juillet 2011 la toute première édition de leur festival, le Festival du théâtre et des arts populaires qu’organise l’Association Abdessamad Kenfaoui. Longtemps oubliée de la culture et des arts, la ville se prépare à une semaine festive, colorée, musicale et, surtout, populaire. « Ce festival qui est organisé à l’occasion de la fête du Trône a l’ambition de mêler à la fois théâtre marocain et arts populaires, s’inspirant et, surtout, restant fidèle au patrimoine légué par l’immense homme de théâtre, originaire de Larache,  Abdessamad Kenfaoui. Comme son intitulé l’indique, ce festival fait la part belle aux arts  populaires. Au cours de cette édition, nous réhabilitons la halqa par exemple. Tout cela pour vous dire que  nous sommes dans la proximité  », explique le président de l’association, Pr Abdelilah Souadka.
Dès sa première édition, le Festival du théâtre et des arts populaires de la ville de Larache imprime sa marque en s’ancrant dans le terroir et la région. Du 7 au 13 juillet, cette rencontre culturelle a bien l’intention de revisiter le patrimoine marocain et  donner du sens au droit à  la culture,  et ce à travers le projet ambitieux de la régionalisation. « Cette manifestation s’inscrit dans le cadre du grand chantier de la régionalisation. Nous comptons contribuer au rayonnement de  Larache, cette ville qui fait le pari de la culture pour un développement durable», fait valoir celui qui préside aux destinées de l’Association A. Kenfaoui.
Cette manifestation qui veut contribuer au rayonnement des arts populaires –parce que le père de Soltane Tolba était proche du peuple-  s’inscrit résolument dans une dimension régionale. La région est ici au cœur de ce festival dont la première édition est un hommage aux arts populaires de nos régions. Une parade des différentes troupes des arts populaires de la région du Nord, montée sous forme de carnaval,  est d’ailleurs prévue dès le vendredi 8 juillet. Aissaoua, Darkaoua, Gnaoua, Aita Jablia, Dakka,  etc, déambuleront à travers la ville. Le rite de l’offrande à Lalla Menana, la patronne de la ville, sera également reproduit à l’identique.
Théâtre et arts populaires sont le fil conducteur de cette manifestation. Des troupes, des têtes d’affiche, des stars mais aussi des artistes de la région viendront animer les nuits d’été de Larache. Des artistes d’un  pays ami, voisin et qui a une histoire passionnelle avec la ville vont ouvrir les festivités. Il s’agit de la troupe de flamenco « La Ropa Vieja » et la danseuse Alba Carmona. Autre région marocaine à l’honneur à l’occasion de cette première édition, le Sahara et une troupe de chant hassani, « Al Fassikhaa ». Des troupes locales de la région du Nord vont animer les différentes soirées alors que les groupes « Nass Al Ghiwane » et « Tagada » ainsi que les deux stars de la chanson marocaine, Abdelhadi Belkhayat et Mahmoud Idrissi vont clôturer le festival de Larache. Le théâtre traverse d’un bout à l’autre le festival.  Des pièces de théâtre du répertoire marocain sont au programme, notamment « Al Harraz » ou encore « Azzouz Moul Hmouz ».
Larache est à la fête et n’oublie pas ses enfants. Les matinées de ce festival leur sont consacrées. Et parce que la peinture a son école réputée du nord, les arts plastiques aussi sont au programme. Des ateliers de peinture ouvriront en effet leurs portes tout au long de ce rendez-vous culturel.
« Nous sommes une petite association aux grandes ambitions. Nous sommes aussi et surtout des passionnés de Larache, notre ville que nous voulons sortir de l’oubli et de la précarité. Cette première édition du Festival du théâtre et des arts populaires de Larache est pour nous une manière d’écrire une nouvelle page entre culture et développement », conclut le président de l’association, Abdelilah Souadka. 

Narjis Rerhaye
Mardi 5 Juillet 2011

Lu 746 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs