Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Leur situation interpelle toutes les composantes de la société : De plus en plus d’enfants vagabonds à Essaouira




Leur situation interpelle toutes les composantes de la société : De plus en plus d’enfants vagabonds à Essaouira
Visages sales et pâles, cheveux défaits, vêtements malpropres et  décousus, agissant sous l’effet du groupe et suivant un instinct enfantin désorienté et mal encadré, ils errent jour et nuit dans les ruelles d’Essaouira. Fillettes et  garçons dont l’âge ne dépasse pas 12 ans, ont pris goût au vagabondage, loin du contrôle des adultes insoucieux des dangers qui les guettent dans la rue.
Le nombre d’enfants vagabonds ne fait qu’augmenter, et le problème qu’on avait soulevé à plusieurs reprises est désormais un phénomène social porteur de tous les dangers pédagogiques, sécuritaires, sociaux, sanitaires et humanitaires.
Ils sont plus indépendants, plus audacieux et plus nombreux, on les croise dans l’ancienne médina, sur la place Moulay El Hassan, la place des poissons, devant le grand supermarché, au milieu des quartiers, entre autres. Une nouvelle génération qui grandit inaperçue en marge d’une société insouciante et inattentive. Comment assurent–ils leur pain quotidien ? Comment arrivent–ils à surmonter froid et vulnérabilité ? Comment peuvent–ils se défendre contre les agressions, y compris celles de nature sexuelle ?
Des questions qui s’imposent devant l’image dramatique, triste et alarmante de plusieurs dizaines d’enfants dont la situation interpelle toutes les composantes de la société souirie. Un cas parmi tant d’autres : Ismail, un enfant de 9 ans qui frappait à quelques portes de temps en temps demandant du pain tout en espérant recevoir de l’argent. C’était un élève en troisième année du primaire. Ses résultats étaient médiocres et il était fréquemment absent. Le directeur de l’école feu Said Nour ne ménageait aucun effort pour le protéger de la rue et de sa famille qui l’incitait … à mendier.
« Nous avons à plusieurs reprises convoqué sa maman pour la responsabiliser et l’impliquer dans nos efforts fournis dans le but de ramener Ismail  à l’école. Malheureusement, elle ne trouvait aucune gêne à reconnaître l’avoir incité à mendier pour l’aider à surmonter sa pauvreté » nous avait déclaré feu Said Nour, les PV du Centre d’écoute de l’école à l’appui.
Après quelques mois, Ismail avait  complètement abandonné l’école. Son  regard est devenu plus agressif et audacieux ; il ne demandait plus du pain mais de l’argent et il n’était plus seul. Ils étaient plutôt un groupe d’enfants vagabonds, garçons et filles, mendiant jour et nuit, vivant sans souci dans leur coquille de misère au milieu et en marge de la ville des alizés qui se contente  toujours de regarder passivement une partie de ses enfants  subir les aléas des milieux précaires propices à tous les fléaux sociaux.
Sur la place Moulay El Hassan, ils surgissent de nulle part, pourchassent un touriste attentif, souriant et généreux. Guidés par la faim et la privation, et insoucieux des dangers qui se cachent derrière la douceur et l’amabilité d’une catégorie de touristes pédophiles. Toujours sous le regard passif de toute une ville qui ne cesse de subir sans réagir!
Aujourd’hui, personne ne pourra nier l’existence du phénomène du vagabondage des enfants à Essaouira, personne ne pourra ignorer les multiples dangers qui  guettent la société souirie. Une stratégie locale intégrée, impliquant les différents intervenants s’impose en vue de minimiser ce fléau porteur de tous les risques.  

Abdelali Khallad
Mardi 5 Juillet 2011

Lu 736 fois


1.Posté par ben69 le 09/07/2011 14:02 (depuis mobile)
que fait l état et les service de la ville

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs