Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lettre ouverte de l’acteur associatif Salah El Ouadie au ministre de l’Industrie

Hafid Alami défraie tristement la chronique




Lettre ouverte de l’acteur associatif Salah El Ouadie au ministre de l’Industrie
Hafid Alami vient de défrayer la chronique, de manière pitoyable, lors de la cérémonie de passation des pouvoirs entre l’ancien et le nouveau gouverneurs de Settat.
De nombreux correspondants de presse ont dû constater de visu toutes ces maladresses dont a fait preuve le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique. C’est tout de même bizarre que tous ces organes férus de ce genre de ragoûts aient opté pour un silence pour le moins louche.
L’acteur associatif Salah El Ouadie n’a pas manqué, par contre, de réagir à ce qu’il qualifie de «détails déplorables» dont s’est rendu coupable ledit ministre .
Ci-dessous la lettre ouverte adressée par Salah El Ouadie à Hafid Alami:
“M. le Ministre,
Cet après-midi du vendredi 24 janvier 2014, à votre départ de la grande salle de la Wilaya de Settat, vous avez laissé une assistance en émoi.
Cette salle rassemblait les élus de toute la région, les responsables et cadres des divers départements, les cadres de la Wilaya de Chaouia-Ourdigha, ainsi que les représentants des associations de développement humain. Au moins un millier de personnes. Aux dires des habitués,  jamais cette salle n’a été aussi comble. J’étais parmi les invités, en ma qualité de président d’une association de développement humain de la région.
Toutes les personnes présentes étaient venues pour faire connaissance avec leur nouveau wali, M. Mohamed Moufakir. En quelques minutes, vous avez lu votre texte de présentation où manquaient visiblement beaucoup d’éléments à son propos, jusqu’à en arriver à demander à l’intéressé de dérouler son curriculum vitae séance tenante… Désolant…
Pire, aucun mot à propos du Wali sortant M. Bouchaib Elmoutawakil. Les gens s’attendaient à entendre un mot de reconnaissance à son encontre. Et pour cause. Les habitants de la wilaya ont été unanimes à lui rendre hommage. Proximité, travail de terrain, sens de l’écoute, humilité, présence et disponibilité de jour comme de nuit… en somme toutes les qualités que requiert l’homme d’autorité du Maroc dont nous rêvons.
C’est à cause de cela que la salle a failli éclater de colère. Un pays qui ne sait pas reconnaître les mérites des sortants de ses responsables, ne peut prétendre motiver les nouveaux, tenus de veiller sur l’intérêt général. Car une telle attitude de reconnaissance n’a pas qu’une valeur protocolaire. Elle a surtout un rôle éminemment   pédagogique, à même de nourrir les valeurs de l’engagement citoyen de tous, administrateurs comme administrés. Permettez-moi de vous préciser que cette tâche vous incombait M. le Ministre, car vous n’étiez pas dans la salle en votre qualité propre, vous représentiez l’Etat. Je tenais à vous faire part des détails déplorables de cette «cérémonie», qui mettra certainement beaucoup de temps à se faire oublier.
Avec mes salutations”.
 
Par Salah El Ouadie
 
 

Mardi 28 Janvier 2014

Lu 717 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs