Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les vaticinations de l’Intérieur à propos du RAMED

Sprint final pour la généralisation d’un régime entravé par de nombreux problèmes




Les vaticinations de l’Intérieur  à propos du RAMED
Le ministère de l’Intérieur lance le sprint final pour la généralisation du Régime d’assistance médicale (RAMED). Il compte boucler ce dossier avant mars prochain, date du troisième anniversaire de ce dispositif. Une note circulaire a été adressée dans ce sens à l’ensemble des responsables des  services du RAMED dans les préfectures et wilayas du Royaume pour leur demander de dresser un bilan détaillé des objectifs atteints, des moyens mobilisés et des problèmes rencontrés.  
Selon le département de Mohamed Hassad, le programme RAMED a atteint 90% de ses objectifs  et il a même dépassé les 100% dans certaines villes comme Marrakech avec 103%.
Pourtant, plusieurs observateurs ne partagent pas l’enthousiasme du gouvernement. Ils estiment que l’Exécutif va déclencher le sprint final sans avoir pris en considération les nombreux écueils qui handicapent l’évolution de ce dispositif et plombent sa gestion, à savoir  l'insuffisance de l'offre relative aux soins, la limitation des dépenses médicales, le manque de coordination entre les administrations, l’ambiguïté des critères d’éligibilité, etc. Mais, il n’y a pas que ces seules critiques, d’autres reproches sont également formulés à l’endroit de ce régime. 
Premier reproche, la fiabilité des statistiques relatives au nombre de personnes vulnérables et pauvres habilitées à  bénéficier de ce projet. Les observateurs se demandent si les données émanant du recensement général de l’habitat et de la population de 2004 demeurent efficientes en ces temps où  l’Etat vient de boucler son nouvel RGHP. Ceci d’autant plus  que malgré les plans sociaux de l’Etat, seulement 56,5% bénéficient aujourd’hui d'une assurance médicale, et ce  malgré l'augmentation du nombre de bénéficiaires de l'AMO et du RAMED.
Deuxième reproche, les observateurs redoutent que la course qui va être entamée par l’Intérieur ne plombe les résultats afférents au nombre de bénéficiaires.  En effet, ils craignent que les services concernés ne procèdent à l’octroi de cartes à n’importe quel demandeur sans vérifier s’il remplit ou non les conditions exigées. 
Un risque probable vu le manque de fermeté de la part de certaines commissions locales permanentes qui semblent échouer lamentablement dans leur mission qui consiste à effectuer des enquêtes administratives et sociales sur les demandeurs de la carte RAMED et de vérifier, de manière suffisamment minutieuse, leurs  conditions d’éligibilité.   A noter que ces critères d’éligibilité ont été souvent critiqués par les  observateurs qui sont d’accord à considérer que nombre d’entre eux ne correspondent pas au vécu quotidien de plusieurs Marocains. Ceci d’autant plus que ces conditions d’éligibilité ne font nulle différence entre les milieux urbain et rural. 
Les observateurs appréhendent également que les commissions locales permanentes ne manipulent les résultats afin qu'ils collent avec les ambitions de performance que leur hiérarchie exige d’eux. En d’autres termes, ils redoutent que ces commissions agissent au mieux pour faire augmenter le nombre de bénéficiaires au détriment  des objectifs escomptés par le RAMED, à savoir l’extension de la couverture sociale au profit des seuls démunis. 

Hassan Bentaleb
Jeudi 9 Octobre 2014

Lu 1115 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs