Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les vacances pas forcément bonnes pour la santé des enfants




Durant l'été, les enfants seraient moins actifs qu'au cours de l'année scolaire. Un phénomène encore plus perceptible chez les enfants issus de familles défavorisées, révèle une étude britannique.
Les grandes vacances, c'est probablement le moment de l'année que les enfants attendent avec le plus d'impatience. Cette période leur est-elle pour autant bénéfique ? Pas vraiment, si l'on en croit les résultats d'une étude menée par UK Active, un organisme britannique à but non lucratif, et présentée au congrès de l'European College of Sport Science (ECSS).
Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont mesuré l'activité cardio-respiratoire de 400 écoliers britanniques, dans 14 écoles différentes, avant et après les vacances d'été. Les résultats ont montré que durant ce laps de temps, les enfants perdaient 80% de la condition physique acquise au cours de l'année scolaire. Pourquoi un tel changement ? Selon les chercheurs, le temps passé devant les écrans plutôt qu'à l'extérieur serait en partie responsable de ce phénomène.
L'étude révèle également que les enfants issus de familles aisées sont moins concernés par cette inactivité que ceux issus de familles plus défavorisées. En cause, selon les chercheurs ? Le coût prohibitif des activités proposées lors des vacances scolaires. Ainsi, les 25% d'élèves les plus défavorisés des écoles primaires connaîtraient une baisse de leur condition physique 18 fois plus élevée que les 25% d'élèves les plus aisés.
Cette réalité n'est pas sans conséquence : sur le long terme, l'inactivité des enfants durant les vacances d'été pourrait augmenter le risque d'obésité, de diabète et de maladies cardiaques. Pour lutter contre ce fléau, il est nécessaire de « faire de l'activité physique une habitude quotidienne », conclut Adrian Packer, membre du conseil de UK Active.

Libé
Vendredi 14 Juillet 2017

Lu 111 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs