Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les tueurs de masse agissent par mimétisme

Les chercheurs ont examiné les données portant sur les tueries produites aux Etats-Unis entre 1998 et 2013




Les auteurs de certaines tueries de masse et d'attaques meurtrières dans les écoles aux Etats-Unis paraissent agir par mimétisme dans la foulée de tragédies similaires, ont analysé des scientifiques dans une étude.
"On peut observer les signes de contagion dans ces multiples tueries qui sont regroupées dans le temps plutôt que de survenir au hasard", explique Sherry Towers, professeur au centre de mathématiques et des sciences informatiques de l'Université d'Etat d'Arizona, principal auteur de cette recherche publiée jeudi dans la revue américaine Plos One.
Ces chercheurs ont examiné les données portant sur les tueries de masse les plus graves y compris dans des établissements scolaires, qui se sont produites aux Etats-Unis entre 1998 et 2013.
Ils ont déterminé que des attaques ayant fait au moins quatre ou cinq morts, ainsi que des incidents similaires dans les écoles, étaient suivies d'une période de contagion de treize jours en moyenne. Et environ 20 à 30% de ces tragédies semblent avoir résulté de ce phénomène.
La professeur Levin explique avoir eu l'idée de cette recherche en 2014 après une attaque à l'arme à feu et au couteau qui a coûté la vie à un étudiant sur le campus de l'Université Purdue en Indiana où elle se trouvait alors.
"J'ai alors réalisé qu'il y avait eu trois autres attaques dans des écoles rapportées par les médias la semaine précédente et je me suis demandée s'il s'agissait d'un hasard statistique ou si l'on était en présence d'un cas d'influence inconsciente de personnes fragiles d'esprit", explique-t-elle, rapporte l’AFP.
Ces scientifiques relèvent aussi que des études précédentes ont montré que le suicide chez les jeunes peut aussi être contagieux.
"On a alors pensé que les tueries de masse et dans les écoles que la presse rapporte peut, tout comme les suicides, attirer l'attention et potentiellement en inspirer d'autres...", raconte la professeur Towers.
"Bien qu'on ne puisse jamais déterminer quelle tuerie en particulier peut inconsciemment en inspirer d'autres, cette analyse nous aide à comprendre des aspects de ce phénomène complexe qui peut être à l'origine de ces actions".
En moyenne, il se produit une tuerie à l'arme à feu environ toutes les deux semaines aux Etats-Unis et une fois par mois dans les établissements scolaires.
Ces chercheurs ont aussi constaté que la fréquence de ces tragédies est nettement plus grande dans les Etats où le taux de propriétaires d'arme à feu est le plus élevé.

Samedi 11 Juillet 2015

Lu 754 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs