Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les tribunaux bloqués le 1er février


Grève à l’appel du SDJ



Les tribunaux bloqués le 1er février
Le Syndical démocratique de la justice (SDJ), affilié à la FDT,  revient à la charge. Les membres de son conseil national organisent à partir de demain un sit-in à Ksar Lakbir et l’ensemble du personnel de la justice, exception faite des magistrats, se mettra en grève de 24h le vendredi 1er février dans les tribunaux du Royaume.Une marche nationale pacifique prendra à cet effet son départ à partir du tribunal de première instance de Tanger pour rejoindre le lieu où une session de dialogue sur la soi-disant réforme de la justice est censée se tenir.  Ce sont les décisions qui ont été prises par le bureau national du SDJ réuni, pendant 2 jours, pour débatte de la situation de tension qui règne dans le secteur, à la suite de l’offensive, sans précédent, sur les libertés syndicales, menée par le ministre de la Justice contre les secrétariats-greffe et particulièrement les militants du SDJ.
Dans un communiqué rendu public, le SDJ demande l’intervention du chef du gouvernement pour mettre fin à cette vague  de répression orchestrée par le ministre de la Justice pour des raisons personnelles, et ce pour défendre les acquis et garantir  le droit à l’affiliation syndicale.
Dans son bras de fer qui l’oppose au SDJ, le ministre qui n’hésite pas à utiliser tous les moyens pour faire taire le syndicat le plus représentatif dans le secteur, a instrumentalisé le syndicat de son parti et l’a utilisé comme levier dans sa stratégie de lutte contre les fonctionnaires de la justice.  Dans ce sens, la Fédération nationale du secteur de la justice relevant de l’UNTM, a organisé samedi une rencontre portant sur une soi-disant réforme du secrétariat-greffe. Comme si de rien n’était, les responsables de cet organisme que le ministre veut imposer pour affaiblir voire imploser le SDJ ont déclaré qu’ils ont proposé des recommandations au ministre à même d’améliorer la situation des greffiers.
La guerre est donc déclarée tous azimuts et personne ne pourrait augurer de son issue, puisque le ministre ne semble pas près d’obtempérer.

Larbi Bouhamida
Lundi 28 Janvier 2013

Lu 424 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs