Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les thèses du Polisario de moins en moins audibles

Un sondage d’opinion démontre l’indifférence des Espagnols concernant le dossier saharien




L’opinion publique espagnole est indifférente à l’égard de l’affaire du Sahara comme l’attestent les résultats du dernier baromètre de l’Institut royal El Cano effectué en avril-mai dernier et mis en ligne à la mi-juin.
Le baromètre que l’institut effectue périodiquement, a posé aux interviewés une question concernant la position que l’Espagne devra prendre à l’égard de l’affaire du Sahara tout en comparant les résultats obtenus avec ceux du  sondage réalisé en juin 2005. Cette comparaison a permis aux analystes de l’institut de dégager la tendance de l’opinion publique espagnole concernant ce dossier.
En effet, la comparaison des résultats atteste d’une chute notable du pourcentage des Espagnols qui croient que Madrid se doit d’appuyer les thèses séparatistes concernant le Sahara. Ainsi, ce pourcentage a-t-il chuté de 72 % en 2005 à 58 % en 2015, alors que le pourcentage de ceux qui sont favorables au Plan d’autonomie sous la souveraineté marocaine reste stable 16 % en 2005 contre 15 % en 2015.
Le baromètre d’El Cano a, par ailleurs, souligné que l’affaire du Sahara intéressait peu les Espagnols puisque plus d’un quart des interviewés n’ont aucune opinion à propos du sujet. En effet, 12 % seulement des enquêtés qui n’ont pas pu ou su répondre à la question en 2005 contre 27 % en 2015. Le sondage d’opinion affirme également que 36% des jeunes Espagnols ne savent pas quoi répondre à la question concernant le Sahara. Ce pourcentage s’élève à 44 % dans le cas des femmes au foyer et 39 % dans le cas des personnes qui n’ont pas dépassé l’enseignement obligatoire.
Généralement, la gauche espagnole appuie les thèses des séparatistes plus que la droite puisque la différence entre les deux courants politiques est de 22 points.
En effet, 22,1 % des interviewés de droite appuient l’autonomie au Sahara sous la souveraineté marocaine, contre 16,1 % de ceux du centre, et 10,3 % seulement pour les interviewés de gauche.  Quant à l’option de l’indépendance du Sahara, on voit que la tendance s’est inversée puisque 69 % des interviewés de gauche appuient cette option contre 55,1 pour le centre et 47,7 pour la droite. Le dernier baromètre de l’Institut El Cano, le plus important think tank spécialisé dans les études stratégiques et internationales, montre que le terrorisme jihadiste constitue la principale préoccupation de l’opinion publique espagnole. 9 sur 10 des interviewés considèrent la menace terroriste jihadiste comme « importante » ou « plus importante ».
A noter que 1600 personnes (hommes et femmes) âgées de 18 ans et plus ont été interviewées par téléphone entre le 21 avril et le 5 mai 2015. 61,1 % de l’échantillon ont répondu par téléphone fixe et 39,9 % par téléphone mobile.

M.T
Vendredi 10 Juillet 2015

Lu 2018 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs