Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les statines pourraient ralentir l’évolution de certaines scléroses en plaques




Les statines pourraient ralentir l’évolution de certaines scléroses en plaques
Les statines, des médicaments utilisés pour baisser le taux de cholestérol dans le sang, pourraient ralentir l’évolution de certaines formes de sclérose en plaques (SEP), selon une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet.
La SEP est une maladie neurologique chronique souvent invalidante, qui touche le système nerveux central (cerveau et moelle épinière).
Dans la grande majorité des cas, elle débute sous forme de poussées suivies de rémissions, mais chez près de la moitié des patients cette phase “rémittente” se transforme après 10 à 15 ans d’évolution, en une phase chronique secondaire appelée “forme secondaire progressive de SEP”.
A ce jour, aucun traitement n’est efficace pour lutter contre les formes progressives de la SEP.
Pour évaluer les statines, des chercheurs britanniques ont recruté 140 patients atteints de cette forme de la maladie âgés de 18 à 65 ans, répartis aléatoirement en deux groupes, l’un recevant 80 mg de simvastatine par jour et l’autre un placebo pendant deux ans.
Alors que sans traitement, le cerveau s’atrophie en moyenne de 0,6% par an, l’atrophie n’était plus que de l’ordre de 0,3% chez les patients sous statine, soit une réduction de l’atrophie de 43% (après ajustement de facteurs tels que l’âge ou le sexe).
Les médecins et les patients ont également rapporté une baisse “faible mais significative” du niveau des handicaps observés.
Selon divers travaux, les handicaps pourraient être liés à la progression de l’atrophie cérébrale.
Des études réalisées dans le passé sur l’effet des statines dans les phases débutantes de la maladie avaient abouti à des résultats contradictoires.
Le Dr Jeremy Chataway de Londres (University College London Hospitals), qui a coordonné l’essai clinique de phase 2, a mis en garde contre toute “sur-interprétation” des résultats, tout en insistant sur la nécessité de poursuivre les recherches avec de nouveaux essais plus vastes. 
Divers essais sont en cours pour traiter la forme progressive portant à la fois sur des médicaments déjà existants et sur des molécules innovantes.
 

Lundi 31 Mars 2014

Lu 728 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs