Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les statines inefficaces contre la phlébite et l'embolie pulmonaire




Les statines inefficaces contre la phlébite et l'embolie pulmonaire
Les statines, médicaments abondamment utilisés pour baisser le taux de cholestérol et limiter les accidents cardio-vasculaires, sont inefficaces contre les phlébites et embolies pulmonaires, selon une étude britannique publiée mardi.
Ce résultat n'enlève rien au bénéfice des statines pour prévenir l'infarctus du myocarde, a souligné pour l'AFP le spécialiste français Alain Tedgui (Inserm/HEGP), exaspéré par les critiques grandissantes en France contre cette classe de médicaments qui "sauve des vies".
La "méta-analyse" britannique passant en revue 29 analyses sur un total d'environ 150.000 participants "n'étaye pas les précédentes suggestions d'un important effet protecteur des statines contre les événements thromboemboliques veineux", selon l'étude publiée dans Plos Medicine.
Mais l'article dont l'auteur principal est le Dr Kazem Rahimi de l'Université d'Oxford, ajoute prudemment qu'une "réduction modérée" du risque de thrombose veineuse chez ceux qui prennent des statines ne peut pas non plus être totalement écartée.
La thrombose veineuse désigne l'obstruction d'une veine par un caillot sanguin. Les manifestations les plus fréquentes sont la thrombose veineuse profonde (TVP), qui survient généralement au niveau du membre inférieur, et l'embolie pulmonaire (EP) quand les caillots obstruant les veines des membres inférieurs migrent vers la circulation pulmonaire.
Les auteurs britanniques ont calculé que la thrombose veineuse intervenait dans 0,9% des cas chez ceux qui prenaient des statines et 1% des cas chez ceux qui n'en prenaient pas. Dans un commentaire, le spécialiste néerlandais Frits Rosendaal (Leiden University Medical Center) rappelle que "plusieurs études observationnelles avaient montré que les utilisateurs de statines avaient un risque plus faible de thrombose veineuse par rapport aux non-utilisateurs." Mais cette étude "plus solide au niveau méthodologique" indique que si effet il y a, il est "très faible", ajoute le Pr Rosendaal.
Pour le Pr Alain Tedgui, qui dirige le centre de recherche cardiovasculaire de l'Hôpital européen George-Pompidou, l'étude ne remet pas du tout en cause la valeur des statines pour prévenir les accidents cardio-vasculaires.
"Les statines agissent sur le cholestérol et il y a des millions d'évidence pour dire que le cholestérol est impliqué dans l'athérosclérose, une maladie des artères. La survenue de l'infarctus est due à l'ulcération de cette plaque d'arthérosclérose qui va entraîner la formation d'un caillot et une thrombose" explique ce directeur de recherche de l'Inserm.
"Cette méta-analyses indique que les statines ne font rien sur le risque thrombo-embolique veineux, mais quel rapport avec l'athérosclérose ? On ne peut comparer choux et poireaux", ajoute-t-il.

Libé
Lundi 24 Septembre 2012

Lu 126 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs