Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les sketches de Coluche :Le clochard analphabète




Eh camarade ! T’as pas 100 balles? 100 balles… E…va ! Ouais vas-y, va bosser, la France a besoin de toi… Tu lui diras qu’elle m’attende pas, je vais être en retard aujourd’hui. Je suis peinard moi, j’ai besoin de rien, hein !
J’habite une p’tite piaule, c’est grand comme un placard ! J’ai tout le confort sur le palier, j’suis bien. Mais je bosse pas, je vis de récipients, comme ça. Ah on s’e… pas, les flics m’ennuient pas : j’ai mes papiers en bonnet difforme ! J’suis peinard.J’habite avec Ahmed, un philosophe arabe… Pauvre garçon ! Ca va pas bien : il a une maladie des boyaux de la tête ! C’est ses parents qui l’ont secoué quand il était petit. Maintenant ça c’est mélangé là dedans, y’a un b.. ! J’aimerais pas y habiter ! Pour vous donner un exemple, l’autre jour on l’a envoyé faire une course à la « Belle jardinière », il est resté deux plombes parce qu’il voulait parler au beau jardinier ! Alors dis donc, moi déjà j’suis pas malin mais alors lui il est analphabète… Comme ses pieds dis donc ! Et puis on comprend rien à qu’est-ce qu’il dit, il a un accent… On pourrait y accrocher son pardessus dis donc ! Sans ça il est sympa mais j’habite pas avec lui pour l’odeur, hein… Oh le salaud ! Un soir je lui ai dit, il avait les mains sales : on aurait cru des pieds ! Savez chez les clochards j’en ai vu des dégueulasses, y’en a qui portent des vêtements pas propres… Mais alors lui il est porté par ses vêtements ! Sans ça physiquement il est agréable, de face on dirait un peu Tabarly, voyez ? Mais de profil on dirait son bateau ! Ah il est peinard, il peut fumer sous la douche !
Il est philosophe Ahmed, il a des idées sur tout… Il a surtout des idées, hein ! Il dit toujours « Le changement, c’est quand on prendra les Arabes en stop ! »… Il est pas arrivé le pauvre mec !
AH, nous on est pas des enfants prodigues, hein ! On nous a pas inculpé les bonnes manières ! Ma mère, elle disait toujours « T’es une andouille toi, t’es la troisième roue du carrosse ! ». Dis donc eh, tout le monde peut pas être sorti de la cuisine à Jupiter, hein ! La société n’a pas voulu de nous, qu’elle se rassure : on ne veut pas d’elle ! Elle a qu’à nous foutre tranquille, c’est pas nous qui irons lui mettre des bâtons dans les trous !
L’hiver on ramasse des cartons, on a bien chaud. Et puis l’été on se fait ramasser par les bleus. Ils nous emmènent à la campagne pour nous nettoyer tout ça, trois mois, ah bah y’a du boulot, hein ! On part en autocar sur l’autoroute. Alors on voit les mecs qui s’arrêtent sur le bord pour bouffer alors nous on leur fait « Bande d’abrutis ! » et eux ils font « Merci ! ». On s’fout de leur gueule, hein ? Et encore vous plaignez pas parce que si Ahmed était venu…
Moi j’parle bien français à côté de lui. Lui il dit toujours « Le français, je le parle très mieux que vous, et je vous m…! ».
On est pas des lumières, pas comme mon frère. J’ai un frère intelligent. Il a fait toutes les études qu’on peut faire, ouais. Il aurait pu être notaire ou des trucs comme ça. Finalement, il est ingénieur à Grenoble ! Mais, il me dit plus bonjour, hein ! Oh il me connaît plus, il est fier comme ci il avait un bar tabac! Mais, c’est pas un con, faut pas croire. Quand il était petit, il écrivait des poèmes sur l’amour, les oiseaux, des conneries comme ça quoi. Ah mais bien hein, un peu le genre bas de laine [Baudelaire] ! Il a eu un accident chez lui… Eh, t’arrives là d’dans ça brille, c’est que de la glace et de la dorure : tu croirais la caserne d’Ali Baba ! C’est beau là d’dans: il doit gagner des sommes gastronomiques lui ! Et alors, ils ont des grands clébards, tout plat et marron avec des tâches…
Ca doit un croisement entre des chiens-loups et des Sarah Bernhard ou un truc comme ça ! Il a eu un accident de cheval : il était sauté plus haut que le cheval, il est tombé après, il s’est écrasé les… Oh y’a un nom, comment ça s’appelle ?  Les choses de la vie,! Eh, mais bien hein, jusque-là ! Il paraît que ça lui avait foutu des coliques… Frénétiques ! Il était drôlement e…, hein. Ils ont fait venir un savant de Marseille, le mec il a dit « Faut vous enlever les amygdales ! ».
Ah il bosse, c’est pas un con ; pas comme moi. Moi j’suis un con mais le dernier qui m’a vu bosser il est pas jeune !

Libé
Vendredi 24 Juin 2011

Lu 3066 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs