Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les shebab somaliens attaquent un centre commercial à Nairobi

Plusieurs morts et des otages aux mains des assaillants




Les shebab somaliens attaquent un centre commercial à Nairobi

Des tirs nourris étaient entendus dimanche matin dans le centre commercial de Nairobi attaqué la veille par un commando islamiste, et deux soldats kényans blessés ont été évacués et emmenés en ambulance, a constaté un journaliste de l’AFP.
Les forces de sécurité kényanes tentent de mettre fin à l’attaque, qui dure depuis 20 heures et qui a fait au moins 39 morts et 150 blessés. Les islamistes somaliens shebab, qui l’ont revendiquée, détiennent toujours un nombre indéterminé d’otages dans le bâtiment de quatre étages.
Une source sécuritaire a confirmé que des échanges de tirs intenses avaient lieu à l’intérieur.
 «Le nombre des otages est toujours inconnu, mais ils se trouvent en plusieurs endroits. Les niveaux supérieurs (du centre commercial) ont été sécurisés. Aucune communication n’a pu être établie (avec les islamistes)», a déclaré le Centre national des opérations de catastrophes dans un message posté dimanche matin sur Twitter.
La confrontation se poursuivait tôt dimanche matin, plus de 17 heures après le début de l’attaque, a constaté un journaliste de l’AFP devant le centre commercial «Westgate», toujours cerné par les forces de sécurité kényanes, épaulées par des membres des services de sécurité des chancelleries occidentales, en civil mais souvent l’arme à la main.
«Une dizaine d’assaillants masqués ont fait irruption samedi vers midi dans le centre commercial bondé du «Westgate Mall», semant mort et chaos parmi les familles faisant leurs courses et les badauds attablés aux terrasses des cafés du bâtiment de quatre étages.
Ils ont ouvert le feu à l’arme automatique et à la grenade sur la foule d’un millier de clients et d’employés du centre, un des lieux de promenade préférés des classes aisées et des expatriés de Nairobi.
Les shebab somaliens, liés à Al-Qaïda, ont revendiqué l’attaque en soirée.
 L’attentat de samedi pourrait être le plus meurtrier à Nairobi depuis une attaque-suicide d’Al-Qaïda en août 1998 contre l’ambassade américaine, qui avait fait plus de 200 morts.
Des clients et employés du centre commercial, traumatisés et piégés pendant de longues heures dans le centre, ont continué d’en émerger par petits groupes dans la soirée, au fur et à mesure de la lente et prudente progression des forces de sécurité. Ce centre commercial, ouvert en 2007 et proche du siège local des Nations unies, compte des restaurants, des cafés, des banques, un grand supermarché et un cinéma multiplexe qui attirent des milliers de personnes chaque jour.
La panique a éclaté dans des hurlements : pères de famille courant en tous sens avec leurs enfants dans les bras, fuyards à la recherche désespérée d’un abri, victimes ensanglantées et agonisantes sur le sol.

AFP
Lundi 23 Septembre 2013

Lu 427 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs