Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les services financiers mobiles sous la loupe à Barcelone

Un projet qui vise à élargir l'accès pour les populations de la région méditerranéenne




Le Secrétariat de l'Union pour la Méditerranée (UpM) organise le 7 septembre à Barcelone, en Espagne, le deuxième atelier régional sur les services financiers mobiles.
 La rencontre s'inscrit dans le cadre du projet sur les services financiers mobiles - promouvoir l'inclusion financière via les services financiers mobiles dans les pays du Sud et de l'Est de la Méditerranée-, labellisé par les hauts fonctionnaires de l'UpM le 2 juin 2014, indique un communiqué de l'UpM qui siège à Barcelone.
 Le projet vise à élargir l'accès aux services financiers pour les populations de la région méditerranéenne, en développant des solutions de paiement de masse innovantes telles que les services financiers mobiles, ajoute la même source soulignant que "cet objectif ne peut être atteint qu'au moyen d'un ensemble complet de mesures d'assistance technique et d'actions de renforcement des capacités adaptées aux spécificités de chaque pays".
 Afin de soutenir la dimension régionale du projet, le Secrétariat de l'Union pour la Méditerranée, en tant que plate-forme de dialogue, organise deux séances de travail pour promouvoir les partenariats régionaux et partager les meilleures pratiques entre les pays participant à ce projet (Jordanie et Maroc), tout en étudiant la possibilité d'étendre ce projet à d'autres pays (Egypte et Tunisie), poursuit le communiqué.
 Le premier atelier régional, qui s'est tenu le 1er octobre 2014, a permis d'analyser les réglementations en vigueur pour le déploiement des services financiers mobiles dans la région, notamment celle portant sur la monnaie électronique et de type agent, rappelle-t-on.
 Lors de ce deuxième atelier régional, les participants étudieront la question de l'efficacité des modèles de distribution de services financiers alternatifs basés sur les financements mobiles/services bancaires à distance mis en œuvre dans la région Sud de la Méditerranée.
 Le communiqué souligne que les modèles commerciaux de financements mobiles/services bancaires à distance (services financiers mobiles) peuvent contribuer à élargir l'accès aux financements aux personnes ne bénéficiant pas de services bancaires, en réduisant les coûts de transaction via l'utilisation de plates-formes prépayées et de réseaux d'agent, les politiques alternatives de gestion des risques, l'optimisation des envois d'argent et les architectures de paiement de masse nouvelles ou réformées.
Figurent parmi les sujets qu’abordera l'atelier, la mise à jour du cadre réglementaire de l'infrastructure financière des services financiers mobiles et des services bancaires à distance pour chaque pays, les offres actuelles des services financiers mobiles/services bancaires à distance, la participation des IMF dans les partenariats et services proposés, l'évaluation des partenariats actuels et le soutien aux partenariats actuels ou éventuels ayant un potentiel d'inclusion financière, selon la même source.

Vendredi 4 Septembre 2015

Lu 610 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs