Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les services de sécurité bordelais déjouent une tentative algérienne d’implantation de cellules terroristes dormantes




Vue de la ville de Bordeaux.
Vue de la ville de Bordeaux.
Les services du DRS algérien ont, à maintes reprises, démontré leur détermination à nuire au Maroc de quelque manière que ce soit. Les spécialistes de la propagande du DRS n’ont rien trouvé de plus ingénieux que d’envahir le Département de l’Aquitaine par des centaines d’Algériens venus clandestinement en France, sous la couverture de Sahraouis fuyant les provinces marocaines du Sud et demandant le droit d’asile en France.
Ces prétendus Marocains fuyant les provinces du Sud sont, effectivement des Sahraouis, mais Algériens de la région de Tindouf. Sachant les conditions dans lesquelles vivent les Sahraouis des camps de Tindouf et les difficultés qu’ils ont à les quitter, on peut affirmer, sans doute aucun que le département des services de renseignements algérien est à l’origine de cette invasion du département français de l’Aquitaine en vue  de ternir l’image du Maroc à travers de faux messages que les prétendus Marocains sont chargés de propager, d’une part. D’autre part, les faux demandeurs d’asile sont là pour constituer des cellules terroristes dormantes prêtes à agir au moindre signe du DRS. 
Mais les services de sécurité français sont sur le qui-vive depuis les derniers attentats qui ont secoué ce pays ciblé par des organisations terroristes dont la nébuleuse d’AQMI, entre autres. Ils ont aussitôt fait de démanteler les camps de fortune dressés par les 390 Algériens débarqués en Aquitaine et répartis entre la capitale du département et ses environs.  Par ailleurs, les services de sécurité français qui sont au courant de la situation des Sahraouis des camps de Tindouf que ces derniers ne peuvent quitter sans la bénédiction de la sécurité algérienne, ont compris qu’il s’agissait d’une opération de débarquement orchestrée par ce service.
Sournois, les responsables des services de sécurité algériens ont voulu régler plusieurs problèmes. D’abord,  débarrasser l’Algérie d’un bon nombre de jeunes gens qui grossissent les effectifs de ses chômeurs, d’un côté,  et de l’autre, ternir l’image du Maroc en l’accusant de pousser ses citoyens à demander l’asile en France pour fuir les mauvais traitements qu’il leur infligerait  et enfin avoir un contingent prêt à agir pour exécuter toute opération terroriste en France ou ailleurs en Europe et partant en accuser le Maroc.


Ahmadou El-Katab
Lundi 6 Juillet 2015

Lu 1581 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs