Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les scientifiques lèvent le voile sur le mystère des cercles de fées marins




Les scientifiques lèvent le voile sur le mystère des cercles de fées marins
LIl y a quelques années, des touristes ont fait part de l’existence d’étranges cercles dans les eaux peu profondes de la mer Baltique au large de l’île de Møn, au Danemark. Ce n’est que très récemment, que le mystère sous-jacent à ces formations circulaires a été révélé. Contre toute attente, il ne s’agit ni du résultat d’un bombardement de la Seconde Guerre mondiale et encore moins de celui d’un phénomène surnaturel, comme cela avait été supposé par certains. La nouvelle étude affirme que les cercles sous marins ont été créés par une substance toxique. Selon les observations des biologistes marins de l’Université du Sud du Danemark, les cercles sont formés à partir de zostère marine, une plante à fleur aquatique qui se développe généralement sur les fonds marins composés de sable ou de vase, dans l’hémisphère nord. Les anneaux de zostère peuvent mesurer de 2 à 15 mètres de diamètre. 
Deux chercheurs de l’Université, Marianne Holmer et Jens Borum se sont penchés sur le phénomène qui pousse ces plantes d’eau salée à pousser de manière inhabituelle, selon une disposition rayonnante. Pour ce faire, les scientifiques ont analysé chimiquement des échantillons de fonds marins prélevés au niveau des formations circulaires. Leurs résultats, publiés ce mois-ci dans la revue Marine Biology, indiquent un taux très élevé de soufre.
Cet élément toxique pour la zostère marine a tendance à se développer naturellement dans la vase ou s’y retrouver au contraire lorsque des polluants agricoles sont introduits dans l’écosystème. “Plutôt que d’être emportée par les courants, la vase reste piégée dans les feuilles des zostères, ce qui provoque une forte concentration de soufre au sein de l’herbier” indiquent les biologistes repris par le National Geographic. Les colonies de plantes sous-marines se développent dans toutes les directions et créent de ce fait un herbier circulaire au sein duquel les jeunes plants occupent la place centrale du cercle. La boue riche en soufre détruit radicalement ces jeunes pousses, les spécimens adultes sont quant à eux épargnés grâce à leur résistance à l’élément. 
“Le résultat de ce phénomène se présente comme une remarquable forme de cercle, dont seul le bord survit, comme c’est le cas pour les ‘cercles de fées’ dans les pelouses”, ajoutent les chercheurs. Contrairement aux formations sous-marines, les cercles de fées ne sont pas le résultat d’un taux élevé de soufre.  Certains sont liés à la présence d’un champignon, qui se développe du centre vers l’extérieur. D’autres plus mystérieux, comme ceux observés en Namibie, seraient selon les dernières études, causés par une compétition entre les plantes voisines ou par la présence de termites de sables.

Maxisciences
Mercredi 26 Février 2014

Lu 433 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs