Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les salmonelles font de la résistance

L’Institut Pasteur dénonce l’utilisation à outrance des antibiotiques dans les élevages des pays en développement




Les salmonelles font de la résistance
La bactérie Salmonella Kentucky revient au-devant de la scène. Résistante à plusieurs classes d’antibiotiques, elle connaît une forte propension à travers le monde et pourrait être à l’origine  de multiples infections d’origine alimentaire. C’est ce qui a été rapporté dans une étude faite par des chercheurs des Instituts Pasteur de Paris et du Maroc. Ces derniers tirent la sonnette d’alarme sur le site du journal The lancet Infectious Diseases. En raison du caractère préoccupant des résultats de l’étude, les auteurs émettent deux principaux rappels. Ils dénoncent  d’abord l’utilisation non réglementée et à outrance des antibiotiques dans les élevages de pays en développement qui présentent un risque pour la santé humaine, car elle favorise la dissémination des gènes de résistance chez des bactéries susceptibles de contaminer l’homme via des aliments. Ils soulignent également l’importance d’une surveillance sur les plans national et international de S. Kentucky, et lancent donc un appel pour inclure cette bactérie dans les programmes nationaux de contrôle des salmonelles dans les filières aviaires.
Selon leur étude, après avoir connu une expansion spectaculaire sur le continent africain et au Moyen-Orient, cette bactérie résistante à plusieurs classes d’antibiotiques s’est récemment implantée en Inde et en Asie du Sud-Est où elle a “enrichi” sa panoplie de résistance en devenant insensible aux médicaments les plus récents. Enfin, elle a été récemment détectée dans des élevages de dindes de plusieurs pays d’Europe
Les bactéries du genre Salmonella figurent parmi les plus importantes causes d’infections alimentaires chez l’homme, rappelle le Dr François-Xavier Weill, spécialiste à l’Institut Pasteur à Paris. Transmises par le biais d’une large variété d’aliments contaminés (viande, œufs et produits laitiers), elles sont responsables de gastro-entérites pouvant être très sévères en particulier chez les enfants, les personnes âgées et les personnes à l’immunité défaillante.
L’étude rappelle que la première souche de Salmonella Kentucky résistante à plusieurs antibiotiques a été isolée en décembre 2002 chez un Français tombé malade lors d’une croisière sur le Nil. Depuis, une surveillance étroite de cette bactérie a été menée par le Centre national de référence à l’Institut Pasteur à Paris. L’équipe du Dr François-Xavier Weill, le responsable du CNR, a ainsi isolé des milliers de souches chez des voyageurs ou migrants au cours d’un voyage en Egypte ou en Afrique de l’Est, puis en Afrique du Nord (Maroc principalement), au Moyen-Orient et enfin en Afrique de l’Ouest.
En 2011 déjà, la même équipe de l’Institut Pasteur  avait lancé une alerte en révélant l’émergence de S. Kentucky dans les pays africains et au Moyen-Orient, et en identifiant comme réservoir principal en Afrique la volaille (poulets et dindes). Selon les chercheurs, la bactérie aurait pu acquérir une série de résistances en raison du recours massif aux antibiotiques dans les élevages africains.

M.N
Jeudi 6 Juin 2013

Lu 567 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs