Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les rhinocéros décimés par le braconnage moderne




Une génération de braconniers des temps modernes, armés d'hélicoptères et de gilets pare-balles, menacent plus que ne l'ont jamais été les rhinocéros dont toutes les espèces sont menacées de disparition. En six mois, ils auraient ainsi tué plus de 120 pachydermes.
Il y a quelques jours, un gang de braconniers a sévi dans la réserve privée de Krugersdorp, près de Johannesburg. Un rhinocéros a alors été tué, les braconniers ayant arraché sa corne avant de le laisser mourir dans une mare de sang. Son petit âgé de neuf mois, le dernier rhinocéros du parc, a été transféré dans une autre réserve, pour lui éviter une solitude qui aurait pu lui être fatale. "Le braconnage des rhinos est un traumatisme dans nos vies", déplore Ed Hern, qui a recueilli le petit après avoir perdu deux de ses mammifères il y a deux mois.
Les cornes de rhinocéros sont très prisées en Asie, pour leurs supposées vertus aphrodisiaques, ou pour servir tout simplement d'ornement. Depuis 2006, l'Afrique du Sud et le Zimbabwe enregistrent une recrudescence du braconnage des rhinos noirs et blancs. Alors qu'une corne pèse entre huit et onze kilos, un seul kilo peut être vendu sur le marché asiatique entre 1.800 et 2.500 dollars.
Avec le développement de gangs professionnels, le nombre de rhinocéros, dont toutes les espèces sont en danger d'extinction, ne cesse de décroître. "L'Afrique du Sud est le dernier bastion du continent à abriter une population viable de rhinocéros, mais les braconniers n'arrêteront pas avant de les avoir tous tués", alerte Pelham Jones, président de l'Association des propriétaires privés de rhinocéros.

Libé
Vendredi 6 Août 2010

Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs