Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les révolutions arabes disséquées par le Forum social


Dignité et convergence d’action marqueront les travaux de Tunis



Les révolutions arabes disséquées par le Forum social
Deux ans après la révolution du Jasmin qui a mis fin au régime dictatorial de Ben Ali, Tunis abritera du 26 au 31 du mois courant le Forum social mondial (FSM) sous le thème de la «Dignité» et en présence de quelque 70.000 participants représentant plus de 45.000 associations à travers le monde.
«Le Forum social mondial de Tunis sera un moment de convergence des mouvements sociaux et citoyens qui inscrivent leur action dans une perspective altermondialiste. Il sera l’occasion de réfléchir sur l’évolution de la situation mondiale et de mettre l’accent sur la manière de renforcer le processus actuel et le mettre au service des mouvements sociaux et citoyens, de leur mobilisation, de leurs luttes et des alternatives qu’ils portent», a écrit Gustave Massiah, représentant du Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID) au Conseil international du FSM dans un article sur les enjeux du forum de Tunis. Et d’ajouter :«Parmi les enjeux, on peut retenir l’évolution de la situation mondiale, la stratégie des mouvements, l’évolution des printemps arabes, le nouveau cycle de luttes et de révolutions ; l’évolution du processus des forums sociaux mondiaux».
Ce forum offrira une opportunité pour discuter des révolutions survenues il y a deux ans dans plusieurs pays arabes, et la réalité postrévolutionnaire marquée essentiellement par la montée en puissance des mouvements à obédience islamiste.
«Au Moyen-Orient, le nouveau cycle de luttes et de révolutions débouche sur une période de fortes contradictions. La présence réelle des mouvements est confrontée à l’émergence de forces politiques se référant à l’islam face au pouvoir gouvernemental, et à l’instrumentalisation des grandes puissances qui cherchent à compenser la chute de leurs alliés dictateurs en jouant des situations», précise Gustave Massiah.
Selon un communiqué de presse diffusé par les organisateurs, le forum discutera mercredi 27 mars «des processus révolutionnaires, révoltes, soulèvements, guerres civiles et contestations qui ont ébranlé les systèmes politiques dans la région du Maghreb et du Machrek», et se penchera également «sur la centralité de la justice sociale : démocratie, justice sociale, emploi, contre la corruption, contre les dilapidations des biens publics, pour l’accès à la santé et l’éducation, pour la liberté, pour la dignité et la citoyenneté».
Mardi 26 mars, une assemblée de femmes devrait se réunir à 10 h au Campus de l’Université El-Manar et une marche d'ouverture du Forum social mondial 2013 est prévue le même jour.
Selon la même source, les 27, 28 et 29 mars  seront dédiées aux activités autogérées. «Elles permettent de rendre visible ce que portent les organisations, ce qu'elles souhaitent partager avec d’autres, ou d'approfondir un sujet, une problématique…Leur forme est libre et diverse, depuis des conférences jusqu’à des pièces de théâtre, en passant par des débats, des témoignages, des mises en situation, etc.», précise le communiqué de presse du forum. Toutes ces activités se dérouleront sur des sessions de 2h30, ou sur plusieurs sessions de 2h30.
Le 29 mars et le 30 mars plusieurs dizaines d'assemblées de convergence seront programmées. «Entièrement auto-organisées par les réseaux, mouvements et organisations présentes, ces assemblées auront comme point commun d’être des «assemblées pour l’action commune», c'est-à-dire des moments où les organisations, réseaux et mouvement se rencontrent pour voir ensemble quelles convergences d’action proposer ou renforcer, afin de construire cet autre monde que nous voulons. Tout type d’action peut être envisagé comme base de travail de ces convergences, qui doivent faciliter les articulations entre différents réseaux et mouvements», ajoute la même source.
Au programme du 30 mars figurent les activités de clôture. Il s’agit notamment d’un assemblée de convergence finale à partir de 14h Avenue Bourguiba, et une marche de solidarité avec le peuple palestinien dans le cadre de la Journée de la Terre.
Pour rappel, la grève qui a été annoncée dans les aéroports de Tunisie et qui devrait affecter le trafic aérien les 25, 26 et 27 mars a été reportée pour les 15, 16 et 17 avril par décision de la centrale syndicale UGTT.

M.T
Mardi 26 Mars 2013

Lu 370 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs