Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les réseaux sociaux, pas la panacée pour avoir un lectorat fidèle




Les réseaux sociaux, pas la panacée pour avoir un lectorat fidèle
Les médias doivent se construire une marque forte pour attirer un lectorat fidèle sur Internet, et non pas se reposer uniquement sur leur présence sur les réseaux sociaux ou dans les moteurs de recherche, pointe une étude américaine publiée récemment.
Selon ces travaux du Pew Research Center, les "visiteurs directs", qui tapent sur Internet l'adresse exacte du site d'informations qu'ils veulent consulter ou qui l'ont ajoutée à leurs favoris dans leur navigateur, passent environ trois fois plus de temps sur le site que ceux qui y arrivent via un moteur de recherche ou Facebook.
"Facebook et les moteurs de recherche sont essentiels pour ajouter des +vues+ à des articles particuliers, mais nos données suggèrent qu'il est difficile de construire une relation avec ces utilisateurs-là", pointe Amy Mitchell, directrice des études sur le journalisme de Pew. "Pour les médias (...) qui espèrent bâtir un lectorat loyal et payant, il est essentiel pour les internautes de voir dans tel ou tel média le premier site à consulter".
Même pour des sites comme Buzzfeed ou le site de NPR, la radio publique américaine, dont les articles sont très souvent partagés sur Facebook, les lecteurs qui viennent directement sont beaucoup plus engagés, relève l'étude, qui porte au total sur 26 grands sites d'information anglophones, dont CNN, la BBC ou le New York Times.
La plupart des internautes utilisent trois méthodes différentes pour accéder à ces sites sur leur ordinateur: un accès direct, ou un moteur de recherche ou un lien partagé sur un réseau social. Dans des cas plus rares, d'autres sources sont utilisées, comme un email ou d'autres sites Internet.
Sur les appareils mobiles, l'étude de Pew a mis en lumière que les navigateurs étaient plus souvent utilisés que les applications dédiées pour accéder à ces sites d'information,  une conclusion relativisée par le fait que la moitié de ces sites d'information n'ont pas d'application dédiée.

Lundi 17 Mars 2014

Lu 302 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs