Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les rendez-vous littéraires de l’Institut français de Marrakech : Culture sans frontières




Autour d’une table ronde, le premier jeudi de chaque mois, à l’Institut français de Marrakech, se réunit un nombre de férus du livre, dans le cadre du club de lecture, pour débattre d’une thématique, d’un livre, d’un courant littéraire ou tout simplement d’un écrivain.
Lors de ce rendez-vous littéraire mensuel ont été discutés la littérature féminine, la représentation dans le théâtre moderne, l’expression poétique, le roman graphique, la rentrée littéraire….et enfin les coups de cœur pour l’été. Ces rencontres représentent l’occasion pour qu’on exprime son point de vue, mais aussi pour voir à quel point on peut parfois glisser sur des passages importants ou n’accorder pas suffisamment de l’importance aux choses qui déterminent l’essence d’une conception. La diversité des points de vue montre qu’un texte se prête à plusieurs interprétations et que le sens qu’on en dégage n’est autre que l’écho qu'il donne en traversant la structure psychologique. On a bien compris, après un long moment, que le texte est un, alors que les lectures sont plurielles.
Des débats houleux ont vu le jour au club de lecture, des controverses qui frôlent parfois le différend, des membres qui tiennent à leurs idées en s’ingéniant à convaincre leurs partenaires avec tous les moyens. D’autres font un grand effort pour se démarquer de tout ce qui est préalablement établi ; d’autres encore font preuve d’un vrai sens de la recherche pour apporter le renouveau qui n’est pas toujours le bienvenu… tout cela se passe dans le grand respect. Car, c’est dans le club de lecture où toutes les frontières tombent. Là, les frontières culturelles, sociales, professionnelles… n’ont plus de place, elles s’effritent, s’annihilent et disparaissent à jamais. Ici, Bachir Rabo, le Nigérien a le droit de dire le contraire ou compléter Emmanuelle Sarrazin, la Française. En ce lieu, madame Benslimane se permet de dire «  non je pense le contraire » à Mohamed Charaïbi, son inspecteur d’enseignement. Dans cet espace Rachid Sakri se départit de son statut de professeur pour accepter d’être convaincu par son élève... Tout le monde a le droit à la parole et tout le monde est appelé à écouter. Les adolescents se mettent sur le même pied d’égalité que les retraités, les versés en littératures tendent l’oreille aux débutants. Dans ce club, personne n’a le droit de se comporter en détenteur de la vérité absolue, car, heureusement, on est dans la littérature où tout est subjectif, où l’apodicticité est ailleurs, où l’incontestable n’existe pas.
Cette notion est bien comprise par Hakim Daygham, le modérateur, qui ne cesse de trouver des terres d’entente et à tout un chacun accorde la parole et soutient son point de vue.
Le club de lecture est une bonne initiative qui mérite vraiment des encouragements. Cependant, il faut que l’Institut français trouve d’autres moyens pour toucher et impliquer d’autres intellectuels de la ville surtout ceux qui se croient supérieurs de tout le monde, ceux qui ont oublié que parmi les premières fonctions de l’intellectuel, c’est participer aux débats et partager son expérience avec les autres et non pas s’isoler dans sa tour d’ivoire et contempler le monde d’en haut. Une petite rencontre peut changer carrément la vie d’une personne.      
Les instituts culturels marocains doivent suivre cet exemple et créer au sein de leurs établissements des occasions pour des moments d’échange et de partage. Ces rencontres sont toujours bénéfiques surtout pour les jeunes afin d’endiguer le surplus d’énergie qui déborde en eux. Les établissements scolaires aussi sont appelés à puiser dans cette expérience, pourquoi pas, puisque plusieurs professeurs sont membres du club de lecture. Il suffit, je crois, de leur donner seulement l’occasion pour qu’ils montrent de quoi ils sont capables.          

My Seddik Rabbaj
Mercredi 24 Juin 2009

Lu 543 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs