Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les réfugiés syriens arrivent en Turquie : Moscou contre tout ultimatum à la Syrie




Les réfugiés syriens arrivent en Turquie : Moscou contre tout ultimatum à la Syrie
La Russie a mis jeudi en garde contre les «menaces et ultimatums» à l’encontre de la Syrie, au moment où le Conseil de sécurité de l’ONU prépare une déclaration sur le conflit dans ce pays.
Le gouvernement russe «pourrait approuver un document du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie s’il contribue à la mise en place du plan Annan», a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse à Bichkek.
«La Syrie a pris en compte ces propositions et a commencé à les mettre en oeuvre, et maintenant il est très important de ne pas saper ce processus par des ultimatums et des menaces», a-t-il estimé.
Le projet de déclaration sur la Syrie en discussion au Conseil de sécurité de l’ONU demande à Damas de respecter l’échéance du 10 avril pour cesser ses opérations militaires, et à l’opposition syrienne de faire de même dans les 48 heures suivantes.
Moscou avait dénoncé les efforts du groupe des «Amis du peuple syrien», estimant que les alliés occidentaux et arabes de l’opposition syrienne cherchaient à empêcher toute négociation avec le régime de Bachar Al-Assad.
La Russie et la Chine avaient aussi bloqué deux résolutions à l’ONU condamnant la répression du mouvement de contestation en Syrie, qui a fait quelque 10.000 morts depuis un an selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.
Pendant ce temps, plus de 1.000 réfugiés syriens sont entrés en Turquie ces 24 dernières heures, a indiqué jeudi à l’AFP une source officielle.
L’arrivée de ces 1.043 réfugiés qui fuient les violences dans leur pays porte à 20.900 le nombre de Syriens actuellement hébergés en Turquie, a-t-on souligné de même source.
Ils ont été pris en charge par les forces de sécurité turques et orientés vers des camps de réfugiés.
La Turquie a installé huit camps de toile et un camp de maisons préfabriquées dans trois provinces situées à la frontière avec la Syrie, le nombre des arrivants s’accroissant de jour en jour du fait des combats et ratissages des forces régulières qui se poursuivent dans le nord de la Syrie.
Outre les réfugiés, des rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) sont installés dans un de ces camps de toile.
Le Croissant-rouge turc a dit se préparer à différents scénarios, allant jusqu’à l’arrivée massive de 500.000 réfugiés syriens en Turquie.
Depuis le début le 15 mars 2011 de la révolte antirégime en Syrie, ex-allié de la Turquie, plus de 9.000 personnes, selon les ONG, ont péri dans la répression menée par les troupes du régime ou les combats entre soldats et militaires déserteurs.
D’autre part, un responsable syrien a affirmé jeudi au quotidien proche du pouvoir Al Watan que le régime n’était pas tenu par un délai pour retirer ses troupes des villes, expliquant que la date du 10 avril fixée par l’ONU marquait uniquement le début du désengagement militaire.
«Il n’y pas de date butoir ou de délai», a indiqué le quotidien, citant ce responsable qui a requis l’anonymat.
«La date du 10 avril est liée au début de l’opération et non à la fin du retrait de troupes et elle ne constitue pas un délai en tant que tel», a-t-il poursuivi. L’ONU avait annoncé lundi que Damas avait accepté de commencer à mettre en oeuvre le plan de paix de l’émissaire international Kofi Annan avant le 10 avril en retirant notamment ses forces des villes rebelles.
Selon Al Watan, le responsable a évoqué une lettre envoyée «récemment» par le gouvernement syrien à M. Annan selon laquelle «des unités de l’armée ont commencé à se retirer de certaines régions» comme Zabadani dans la province de Damas et certaines zones dans la province d’Idleb (nord-ouest).
Les militants nient pour leur part tout retrait de l’armée et l’AFP n’est pas en mesure de vérifier d’une manière indépendante ces informations en raison des mesures draconiennes imposées aux médias dans la couverture de la crise syrienne.

AFP
Vendredi 6 Avril 2012

Lu 319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs