Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les rebelles prennent un village dans l'Ouest libyen




Les rebelles ont pris dimanche matin le village de Joch, dans le djebel Nefoussa, dans l'Ouest libyen, selon des journalistes de l'AFP sur place.
Ce petit village est situé au pied des montagnes.
«Nous avons pris Joch ce matin et nous nous dirigeons vers l'ouest.
Nous combattons désormais pour prendre Tiji», une localité située également sur la route de la vallée, a déclaré à l'AFP Juma Brahim, porte-parole militaire de la rébellion dans le djebel Nefoussa.
En milieu de journée, les journalistes de l'AFP pouvaient entendre des tirs à l'arme lourde.
«La bataille a commencé à 07H00 ce matin. Nous sommes aux abords de Tiji.
Inch'Allah (si Dieu le veut), nous allons la prendre dans les heures qui viennent», a affirmé un porte-parole des rebelles locaux, Mohammed El-Boujdidi.
Selon M. Boujdidi, les combats ont fait trois morts et quatre blessés.
Les reporters de l'AFP ont vu passer six ambulances, sirènes hurlantes.
Les troupes fidèles à Mouammar Kadhafi, apparemment en retrait, couvraient leur fuite en tirant des missiles et des roquettes, ont constaté les journalistes de l'AFP, qui ont précisé avoir vu deux combattants loyalistes, vraisemblablement des mercenaires africains, faits prisonniers et emmenés vers l'arrière.
La région montagneuse du Nefoussa est le théâtre depuis plusieurs mois d'affrontements entre les loyalistes et la rébellion, qui y a déclenché début juillet une offensive majeure, espérant notamment avancer vers la capitale libyenne Tripoli.
Par ailleurs, quatre membres des forces rebelles libyennes ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche à Benghazi, «capitale» de la rébellion, lors de heurts avec un groupe de partisans du colonel Mouammar Kadhafi ayant refusé de déposer les armes.
«Il y a eu une longue bataille qui a duré des heures, parce qu'ils étaient lourdement armés. Nous avons perdu quatre hommes», a déclaré à l'AFP un porte-parole des rebelles, Mahmoud Shamman, faisant état d'«environ 20 blessés» côté kadhafistes.
«Nous avons finalement arrêté 31 personnes», a-t-il poursuivi, ajoutant que le groupe était soupçonné d'avoir organisé une évasion d'une prison cette semaine.
Les insurgés ont précisé avoir assiégé le camp de ce groupe lié au régime libyen parce qu'il avait refusé d'obéir à la rébellion. Celle-ci a ordonné samedi soir à toutes les milices de se dissoudre et de se rallier au Conseil national de transition (CNT), son organe politique dirigeant.
Cette décision a été prise après l'assassinat du général Abdel Fatah Younès, un pilier du régime du colonel Kadhafi qui s'était rallié à la rébellion dont il était devenu le chef d'Etat-major.
«Le temps est venu de dissoudre ces brigades. Quiconque refusera d'appliquer ce décret sera jugé», a indiqué le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, lors d'une conférence de presse.
Les brigades de la ville de Benghazi seront absorbées par le ministère de l'Intérieur, a-il ajouté.
Parallèlement, la rébellion tentait de faire taire les rumeurs entourant l'assassinat du général Younès. Selon M. Abdeljalil, le général a été abattu jeudi par un groupe d'hommes armés après avoir été rappelé du front pour un interrogatoire sur des questions militaires à Benghazi.
M. Abdeljalil a précisé samedi soir qu'Abdel Fatah Younès avait été convoqué par un comité de quatre juges qui en avait informé les dirigeants du CNT.
«Le rappel du général Abdel Fatah Younès d'Ajdabiya a été fait conformément à un mandat délivré avec l'aval du comité exécutif» du CNT, a-t-il déclaré.
«Nous ne savons pas qui était présent lorsque la décision a été prise ni sur quoi était basée cette décision», a-t-il ajouté. 

AFP
Lundi 1 Août 2011

Lu 970 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs