Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les réalisations du Groupe Taslif dans le vert au premier semestre

Le résultat brut d’exploitation du spécialiste des crédits à la consommation affiche une croissance de 14,7%




Les réalisations du Groupe Taslif dans le vert au premier semestre
Le spécialiste des crédits à la consommation, Taslif, affiche des réalisations positives à fin juin 2016, profitant de la bonne tenue de l'activité commerciale et de la réduction du coût du risque, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse.
A l’occasion de la publication des résultats biannuels de la filiale des groupes Saham et Sanam, cotée à la Bourse de Casablanca, les analystes financiers mettent en avant une augmentation de 29,4% de la production nette de Taslif, tirée par les opérations de crédits affectés classiques et la location avec option d'achat (LOA).
Pour sa part, rapporte la MAP, l'encours net comptable enregistre un accroissement de 1,7% à 1,38 milliard de dirhams (MMDH) par rapport à fin 2015, porté essentiellement par la hausse de même ampleur de l'encours des créances à la clientèle à 1,38 MMDH (97% de l'encours net global), poursuit la même source.
Parallèlement, l'encours de refinancement progresse de 5,2% à 1,11 MMDH, intégrant un repli de 29,5% des dettes interbancaires à 555,2 MDH entièrement compensé par le bond de 2,1x des titres de créances émis à 542,1 MDH qui constituent désormais 48,5% du refinancement, a-t-elle ajouté.
Côté opérationnel, les analystes de BMCE soulignent une appréciation de 7,1% du produit net bancaire (PNB) à 55,2 MDH, profitant principalement de la progression de 7% de la marge d'intérêt à 51,3 MDH (93% du PNB) et dans une moindre mesure, de la hausse de 10,7% de la marge sur commissions à 3,3 MDH.
Les charges générales d'exploitation s'allègent, quant à elles, de 1,7% à 23,8 MDH, améliorant ainsi le coefficient d'exploitation de 3,8 points à 43,1%.
Dans ces conditions, le résultat brut d’exploitation (RBE) affiche une croissance de 14,7% à 32 MDH.
Côté contentieux, les créances en souffrance brutes augmentent de 12,7% à 213,8 MDH, soit un taux de contentieux en hausse de 1,3 point à 14,3%, tandis que les provisions y afférentes progressent de 8,9% à 150,4 MDH fixant le taux de couverture à 70,4% (-2,4 points).
Au vu de ces évolutions et bénéficiant d'un allègement de 22,1% de la charge nette de risque à 11,3 MDH, le résultat net de Taslif s'apprécie de 54,5%.
Depuis le début de l’année, le titre de la société s’est déprécié de 26,90%, contre un repli de 16,28% en 2015 et une régression de 18,92% depuis 2013.

Mercredi 5 Octobre 2016

Lu 562 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs