Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les races d'ovins




Les races de moutons les plus réputées au Maroc sont :
Béni-Guil :
La race Beni Guil (BG) est une des principales races locales intégrées dans le Programme national d'amélioration génétique. Elle peuple les zones des plateaux de l'Oriental: Tendrara, Bouarfa, Figuig et régions et valorise mieux les steppes de l'Oriental.
Son effectif est estimé à environ 1.910.881 têtes, soit 11,4% du cheptel national ovin.
Boujaâd :
Le mouton de race Boujaâd (ex-Tadla) est d'assez grande taille: 0,70 à 0,80 m chez le mâle et 0,50 à 0,60 m chez la femelle. Il a une ossature forte (11,0 cm de tour de canon). Sa tête lourde, d'une longueur de 24 cm et d'une largeur de 14 cm, est armée de cornes puissantes pesant parfois 0,5 kg chacune chez le mâle, absentes chez la femelle. Le chanfrein est droit pour la brebis, large et légèrement bombé pour le bélier. Les oreilles ont une longueur de 12 cm. L'encolure est longue, épaisse et porte un léger fanon. Le dessus est assez large, mais le garrot est ressorti. Le poids de la brebis varie de 45 à 60 kg, celui du bélier fluctue entre 75 et 80 kg et le jeune de 18 mois peut atteindre 50 à 55 kg. Certains béliers atteignent 1 m de haut et dépassent les 100 kg à la bonne saison. Le rendement en viande est de l'ordre de 48%.
Le mouton de race Boujaâd a contribué à la création par croisement de la sous-race Zaïane, de conformation défectueuse avec un rendement en viande de 45%, des sous-races Bekrit, El Hammam, Timahdite et Azrou, de meilleure conformation avec un rendement de 48 à 50% et des sous-races Rehamna- Sraghna et Zemrane au sud.
D'man ou Daman :
Son origine historique n'est pas très connue. Elle existe dans les palmeraies des régions présahariennes du Sud du Maroc depuis fort longtemps. Elle se localise essentiellement dans les oasis des vallées du Dadès, du Ziz et du Drâa (Les ressources génétiques ovines au Maroc; Boujenane, 1999). Les ovins de race D'man sont de petite taille et du type longiligne. Ils ont une ossature fine.
Sardi :
Il occupe une place de choix dans l'élevage ovin au Maroc. Il est très apprécié à l'échelle nationale et le mâle est très recherché pour la fête de l'Aïd. Il contribue aussi dans la production totale des viandes rouges au Maroc. Son effectif a connu une augmentation ces dernières décennies.
Le berceau de la race Sardi se trouve dans les provinces de Settat et Kelaâ des Sraghnas avec une aire géographique qui s'étend sur le moyen bassin d'Oum Errabiâ, plateau de Béni-Meskine ou des Sraghnas et Rhamna.
Timahdite :
Cette race appelée aussi localement "Daghma" ou "Hamra", fait partie de la population arabe des plateaux de l'Oriental. Son origine est ambiguë. Mais l'hypothèse généralement admise est que les tribus arabes arrivant du Moyen-Orient au Maroc ont amené avec elles des troupeaux ovins et se sont installées avec leur cheptel sur les plaines marocaines. 

H.B
Lundi 15 Novembre 2010

Lu 1102 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs