Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les propositions du Groupe socialiste pour venir en aide aux citoyens

Loi de Finances 2014




Les propositions du Groupe socialiste pour venir en aide aux citoyens
C’est un fait. Les frais de scolarité dans le privé soulagent les budgets des familles marocaines et affectent au plus haut point les bourses des foyers modestes. A cet effet, le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a présenté une proposition d’amendement du projet de loi de Finances, permettant de défalquer de l’impôt sur le revenu les dépenses de scolarité à hauteur de 6000 DH.
La requête du Groupe socialiste est justifiée par le fait qu’elles sont un peu plus de 400.000 familles à éprouver de grandes difficultés à joindre les deux bouts en déboursant de sacrées sommes pour scolariser leurs enfants.
Le Groupe socialiste a également demandé de relever le plafond de l’exonération sur les revenus, pour le situer à 36.000 DH au lieu de 30.000 DH comme stipulé par la loi de Finances. De même qu’il est demandé de réduire cet impôt de 10% sur la tranche des salaires oscillant entre 36001 et 50000 DH. Au cas où cette proposition serait acceptée, elle serait bénéfique aux salariés à revenus modestes, sachant que les précédents gouvernements avaient ouvert la voie à ce processus de réduction des impôts de façon progressive. Les salariés fondaient de grands espoirs sur la poursuite de cette politique, mais ils ont vite déchanté.
Par ailleurs, le Groupe socialiste a demandé qu’au lieu de taxer les produits de consommation de base, tels que le sel, le beurre et les boîtes de sardines, il serait beaucoup plus approprié d’augmenter la TVA de 30% sur les produits de luxe, comme les voitures dépassant les 600.000 DH, le marbre et le carrelage importés, les yachts, les boissons alcoolisées, les avions privés, les scooters de mer… L’argent perçu de cette augmentation devra être injecté dans le Fonds de cohésion sociale.
Une mesure qui, selon le Groupe socialiste, est en mesure de préserver les devises grâce à la réduction des importations.
Pour ce qui est des autres suggestions, le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a demandé la création d’une Caisse de mutualité interprofessionnelle à l’instar des autres secteurs. Cela permettra aux petits et moyens commerçants, aux artisans et leurs familles de bénéficier de cette caisse en matière de couverture médicale. Les membres du Groupe socialiste ont aussi suggéré que l’Etat y participe à hauteur de 20%, alors que la contribution des bénéficiaires doit être de 80%.
Une mesure susceptible de généraliser la couverture médicale et de concerner les différentes couches sociales du fait qu’elle vise 1 million 500 mille citoyens.
I.A

Libé
Samedi 16 Novembre 2013

Lu 452 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs