Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les professionnels à l’assaut des opportunités d’affaires





Les professionnels commencent à envahir, depuis mercredi, les principaux stands du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2016) à la recherche d’opportunités d’affaires et de commandes.
Les professionnels avec une ambition des plus affichées tenteront, trois jours durant, à gagner la confiance des exposants pour nouer des partenariats d’affaires, renforcer leur portefeuille clients et prospecter de nouveaux marchés, sachant qu’une soixantaine de pays sont présents à ce grand rendez-vous qui s’affirme d’année en année comme le plus important forum d’Afrique et du monde arabe dans le domaine agricole. 
Le pôle "machinisme" promet comme à l’accoutumée de réaliser la plus grande part des transactions, de chiffre d’affaires et de commande, suivi des pôles "élevage" et "produits de terroir".
Pour ce dernier, les données recueillies auprès du commissariat du SIAM révèlent que 65% du chiffre d’affaires annuel des coopératives agricoles et associations sont réalisés au niveau du SIAM, ce qui confirme le poids de ce conclave pour l’économie de ces groupements.
Durant les deux premiers jours du Salon, réservés aux professionnels, les ventes de matériels agricoles devraient enregistrer un chiffre d’affaires des plus importants pour les sociétés présentes, qui offrent une gamme variée d'équipements, pour répondre au mieux aux besoins des paysans qui attendent cette occasion pour l'acquisition de matériels agricoles à des prix promotionnels.
La gamme de tracteurs et de matériels d'accompagnement offerts aux agriculteurs a été élargie et adaptée à leurs besoins, afin d'augmenter le rendement de leurs cultures et d'améliorer la rentabilité de leurs exploitations agricoles. 
Les volumes de vente demeurent toutefois insuffisants par rapport aux besoins du marché, étant donné que le taux de mécanisation des exploitations agricoles reste en deçà de celui des exploitations des pays voisins et des recommandations internationales, souligne-t-on auprès des professionnels.
En fonction de leurs puissances, les prix des tracteurs agricoles oscillent entre 140.000  et 330.000 DH. Une subvention accordée par le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime de 30%, plafonnée à 72.000 DH (régime universel) est à déduire, alors que les prix du matériel d'accompagnement varient entre 10.000  et 60.000 DH (hors subventions à déduire).
Le Maroc importe la totalité des tracteurs d'Europe, d'Asie et d'Amérique. Plusieurs fournisseurs remarquent, quant à eux, un afflux particulier pour les faucheuses-lieuses, en raison des subventions accordées par le ministère de l'Agriculture.

Libé
Vendredi 29 Avril 2016

Lu 314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs