Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les producteurs marocains de fruits et légumes saisissent la Cour européenne de justice

La modification du régime d’accès à l’UE pourrait être portée devant l’OMC




Les producteurs marocains de fruits et légumes saisissent la Cour européenne de justice
 
Visiblement la Fédération interprofessionnelle des fruits et légumes (FIFEL) ne perd pas de temps. Après plusieurs semaines de débats et de rencontres avec les organisations membres de la fédération (plus de 20 réunions), elle a finalement pris sa décision. La dernière crise entre le Maroc et l’UE a conduit à une action judiciaire contre la commission de l’agriculture au sein du Parlement européen. La FIFEL s’apprête à déposer une plainte à  la Cour de justice européenne à Bruxelles contre l’UE, qui a annoncé, en avril dernier, une nouvelle réforme visant la modification du régime d’accès des fruits et légumes. Motif des plaignants: la mise en danger des exportations marocaines sur le marché européen. 
Selon Omar Mounir, vice-président de la FIFEL, les actions judiciaires qui seront initiées à Bruxelles, constituent une première étape dans une quête de justice qui conduira la fédération et ses membres à déposer d’autres plaintes auprès d’autres organisations internationales. 
Dans une déclaration à Libé, notre interlocuteur affirme que la FIFEL déposera sa plainte à la Cour de justice européenne avant le 15 juillet. Ses avocats sont actuellement en train de finaliser leur dossier avant de le soumettre à la justice.
«Par cette plainte, nous espérons que les procédures judiciaires qui vont être entreprises  à Bruxelles contribueront à faire revenir le Parlement européen sur sa décision devant être appliquée à partir d’octobre prochain. Une décision qui porte préjudice à la production marocaine», souligne le vice-président, qui soutient qu’«il n’y a pas d’autre solution pour résoudre cette problématique». Il ajoute, non sans colère, que «la grande préoccupation des producteurs exportateurs vient aujourd’hui de ces barrières douanières de plus en plus nombreuses». Et cette décision, dénonce-t-il, «va nuire financièrement à nos exportations en fruits et légumes puisqu’elle aura un impact certain sur les exportations ».
Accusant l’Union européenne de ne pas respecter ses engagements stipulés dans l’accord agricole Maroc-UE, la fédération envisage en effet de déposer un recours devant l’OMC, déclare à Libé Omar Mounir. «Nous avons des garanties des officiels marocains que si l’on ne répond pas favorablement à notre demande d’annuler cette décision, c’est l’Etat marocain qui va entreprendre cette initiative auprès de l’OMC», lance-t-il à ce sujet. Le gouvernement, précise-t-il, «doit assumer ses responsabilités dans ce dossier sans délais -comme l’a d’ailleurs souligné le communiqué du département d’Akhennouche-, car il y va de la souveraineté même du pays et de ses intérêts».
Il convient de souligner dans ce sens que la FIFEL tient ce jeudi 19 juin un point de presse à Agadir. Objectif : informer l’ensemble des opérateurs dans ce domaine des derniers développements ainsi que de la démarche judiciaire qui sera prise à l’encontre de la commission de l’agriculture du Parlement européen à Bruxelles.
Après l'annonce des nouvelles mesures visant à modifier le régime actuel d’accès des fruits et légumes au marché de l’Union, lesquelles doivent entrer en vigueur en octobre prochain, beaucoup de producteurs agricoles ont déjà annulé la préparation de leurs terres pour la prochaine saison, assurent des syndicalistes de la région de Souss-Massa-Draâ. Tandis que, dans d’autres unités agricoles, toujours d’après des sources syndicales, «il y a eu récemment plusieurs licenciements d’ouvriers agricoles», en raison de ces nouvelles restrictions qui seront imposées lors de la prochaine campagne agricole à l’entrée des fruits et légumes au marché européen. 

Naîma Cherii
Jeudi 19 Juin 2014

Lu 889 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs