Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les principaux faits de la seconde journée à Rio de Janeiro




Le légendaire Michael Phelps a ajouté une 23e médaille olympique à son palmarès -une 19e en or- avec le relais 4x100 américain dimanche lors de la deuxième journée des Jeux de Rio, également marquée par l'élimination de Djokovic dès le premier tour du tournoi de tennis et qui reste avec une seule médaille décrochée à Pékin.
Vainqueur avec le relais américain devant la France et l'Australie, Michael Phelps porte toujours plus loin son record du nombre de médailles olympiques qu'il garnit depuis 2000.
Il l'a fait lors d'une soirée d'anthologie, au cours de laquelle trois records du monde ont été battus par la Suédoise Sarah Sojstrom (100 m papillon), le Britannique Adam Peaty (100 m brasse) et l'Américaine Katie Ledecky (400 m libre).
Au total, six records du monde sont tombés depuis le début des épreuves de natation, dont deux grâce à Adam Peaty qui, en deux courses, a amélioré de 79/100e la meilleure marque sur 100 m brasse.
Micheal Phelps était déjà là en 2000 à Sydney, à une époque où le Kosovo se battait pour son indépendance mais restait sous autorité provisoire des Nations unies. Seize années plus tard, le jeune pays des Balkans existe aussi dans le palmarès des JO : la judoka Majlinda Kelmendi lui a offert la première médaille d'or de son histoire aux JO, où il est présent pour la première fois.
Première porte-drapeau de son pays vendredi soir à la cérémonie d'ouverture de ces Jeux de Rio, Kelmendi (25 ans) place ainsi son pays, issu de l'éclatement de la Yougoslavie, sur la carte de l'olympisme, deux ans après la reconnaissance officielle des instances kosovares par le CIO.
A la fin de sa finale, Kelmendi (-52 kg) s'est écroulée sur le tatami, en larmes, avant d'aller saluer la poignée de supporters kosovars présents qui n'ont cessé de l'encourager aux cris de "Ko-so-vo! Ko-so-vo!".
L'émotion a également submergé Novak Djokovic qui, battu par l'Argentin Juan Martin Del Potro 7-6 (7/4), 7-6 (7/2), a laissé filer son rêve de décrocher la médaille d'or olympique, le dernier grand titre manquant à son palmarès puisqu'il s'est déjà offert les quatre trophées du Grand Chelem, le Masters et la Coupe Davis. Il reste donc avec sa seule médaille de bronze décrochée à Pékin en 2008.
A l'instar du Serbe, mauvais temps pour les favoris: les deux paires de doubles dominantes, les sœurs Williams, trois fois médaillées d'or (2000, 2008, 2012), et les Français Mahut-Herbert, n°1 mondiaux, ont été éliminés dès le premier tour.
En cyclisme, les conditions météo ont perturbé le peloton dans une course en ligne dames remportée par la Néerlandaise Anna van der Breggen. Et marquée par la lourde et très spectaculaire chute de sa compatriote Anniemiek van Vleuten, immédiatement transportée à l'hôpital.
"Elle est consciente et peut communiquer", a indiqué l'Union cycliste internationale (UCI).
En réalisant une entrée fracassante dans la compétition dimanche, le Qatar a montré qu'il entend confirmer son statut de nouvelle force du handball en dépit des critiques sur son équipe de mercenaires.
La Croatie, placée parmi les favoris, a pris l'eau (30-23) face à la sélection émiratie composée à près de 80% de joueurs étrangers naturalisés dont... un Croate, Marko Bagaric, auteur d'un but.
L'équipe de France a assuré l'essentiel, avec une victoire face à la Tunisie (25-23), mais les Bleus se sont fait peur. En effet, la Tunisie a fait trembler l'équipe de France jusqu’au bout sans jamais réussir à passer devant.
En basket féminin, les Françaises n'ont jamais aussi bien symbolisé leur surnom "Les Braqueuses". Au terme d'une rencontre irrespirable, l'équipe de France de basket féminin a gagné sur le fil la Biélorussie sur le score de 73-72.
Les basketteuses américaines, multiples championnes olympiques en titre, ont entamé les Jeux de Rio en infligeant une correction aux Sénégalaises (121-56) dimanche. Plus tôt leurs compatriotes masculins  ont fait forte impression pour leur entrée en matière en se livrant à une véritable démonstration de force pour atomiser la Chine (62-119) à l'occasion de son premier match du tournoi olympique.
Les basketteurs espagnols, vice-champions olympiques en 2008 et 2012, ont, quant à eux, été battus d'entrée par la Croatie, 72 à 70. Les champions d'Europe avaient pourtant entamé le dernier quart-temps avec sept points d'avance.

Mardi 9 Août 2016

Lu 721 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs