Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les prévisions optimistes du projet de loi de Finances

​Idriss Azami Al-Idrissi table sur un taux de croissance de 4,4% en 2015




Les prévisions optimistes  du projet de loi de Finances
Le taux de croissance de l'économie nationale devrait s'établir à 4,4 % en 2015. Tels ont été les maîtres mots du ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances chargé du Budget, Idriss Azami Al-Idrissi, samedi dernier à Rabat, lors de sa présentation des principales hypothèses du projet de loi de Finances 2015. En fait, c’est devant un parterre de lauréats de l'Association du MBA de l'Ecole nationale des ponts et chaussées (ENPC), initiatrice de cette rencontre tenue sous le thème "Enjeux et défis de l'économie nationale", que M. Al Idrissi a fait savoir que cet objectif de croissance est fixé sur la base d'un cours moyen de pétrole de 103 dollars le baril et un déficit budgétaire de 4,3 %.
Il a, par la même occasion, précisé que l'accent sera mis l'année prochaine sur la relance de la croissance et le soutien à l'investissement privé tout en élargissant les filets de protection sociale. Il a fait savoir que ce projet prévoit des mesures à même d'encourager la Petite et moyenne entreprise (PME) et de favoriser la création d'emplois.
Dans ce contexte, il a indiqué qu’un Fonds de développement industriel et d'investissement sera mis en place et que des mesures fiscales seront prises fixant, notamment, les minima pour faire bénéficier les entreprises d'exonérations dans le cadre des conventions d'investissement signées avec l'Etat, tout en maintenant l'effort d'investissement public, qui sera de l'ordre de 189 MMDH.
Concernant l'exercice en cours, le ministre a noté que le taux de croissance annuel devrait se limiter à 3,5 % au lieu de 4,2 % prévu initialement et ce, tenant compte des résultats des comptes nationaux trimestriels relatifs au 1er trimestre de l'année, de la reprise constatée à partir du deuxième trimestre et d'une évolution moins favorable que prévu de l'économie mondiale.
«L'année 2014 sera relativement meilleure que 2013 même si les incertitudes subsistent par rapport à la croissance dans la zone euro et par rapport au contexte géopolitique international», a-t-il conclu.
Même son de cloche pour le Fonds monétaire international (FMI). En effet, dans ses perspectives économiques mondiales (WEA) publiées le 2 octobre courant, le FMI a dégradé sa prévision de croissance 2014 concernant le Maroc en la portant à 3,5%, soit 0,4 point de moins que le chiffre antérieur datant de juillet. Cependant, il est à noter que les prévisions du taux de croissance du Maroc pour 2014 ont été revues à la baisse à plusieurs reprises ces derniers mois par différents instituts de conjoncture et organismes officiels.
En fait, si le chiffre de 3,5% du FMI est proche des prévisions du gouvernement, il est au-dessus des 2,5% de celui de Bank Al-Maghrib (BAM). 
Pour rappel, cette banque centrale avait été la dernière en date à annoncer la couleur dans sa révision du 23 septembre dernier, où elle tablait sur 2,5% de croissance pour cette année et en baissant même son principal taux directeur d'un quart de point à 2,75% pour relancer le crédit et l'économie.
Résultat des courses, si selon le FMI, la progression de l'économie marocaine a été de 4,4% en 2013, pour l’année prochaine, la prévision de croissance de cet organisme international pour le Maroc est de 4,7%, soit une dégradation de 0,2 point sur celle de juillet. Chiffre concordant avec l'hypothèse de croissance retenue par le gouvernement marocain et notamment du ministère de l'Economie pour la Loi de finances 2015 qui n'est pas encore fermement confirmée mais tournerait autour de 4%.
 

Meyssoune Belmaza
Lundi 20 Octobre 2014

Lu 1138 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs