Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les présidents des deux Parlements libyens contre l'accord de l'ONU

Deux autorités distinctes se disputent la légitimité du pouvoir en Libye




 
Les présidents des deux Parlements rivaux de Libye ont rejeté mardi l'accord de paix proposé par l'ONU que les modérés des deux camps devaient en principe signer mercredi.
 Dans le chaos qui a suivi la chute du régime de Mouammar Kadhafi, en 2011, deux autorités distinctes se sont établies en Libye, se disputant la légitimité du pouvoir.
 La Chambre des représentants, le Parlement libyen reconnu par la communauté internationale, s'est repliée dans l'est du pays tandis que le Congrès général national (CGN), assemblée concurrente, siège à Tripoli, prise par les ex-milices islamistes d'"Aube de la Libye" en août 2014.
 Les présidents de ces deux assemblées, qui se sont rencontrés mardi pour la première fois en plus d'un an, ont tous deux estimé que l'accord en vue d'un gouvernement d'union était imposé par les puissances mondiales et ont demandé davantage de temps pour œuvrer à une initiative libyenne.
 "Nous nous sommes rencontrés pour trouver une solution à la crise libyenne et dire au monde que nous sommes en mesure d'œuvrer par nous-mêmes", a dit Aguila Saleh, président de la Chambre des représentants. "Il ne fait aucun doute que nous avons besoin de l'aide de la communauté internationale, mais nous rejetons toute pression de l'extérieur."
 Nouri Abou Sahmain, qui préside le Congrès général national à Tripoli, a indiqué pour sa part qu'ils prendraient en compte certains passages de l'accord de l'Onu mais a demandé à la communauté internationale d'interpréter leur rencontre comme un moyen de parvenir à un consensus libyen.
 Les modérés des deux camps n'ont pas réagi à cette annonce, et on ignore si la cérémonie de l'accord aura lieu comme prévu.
 Les structures tribales de la Libye et la fragmentation des forces politiques sont telles que le risque de voir cet accord dérailler est présent dans tous les esprits. "La fin des négociations va renforcer les 'durs'", estimait la semaine dernière le groupe de réflexion International Crisis Group (ICG).
 Réunies dimanche à Rome, plusieurs puissances internationales et régionales ont mis leur poids dans la balance pour appuyer ce projet de règlement. Les pays occidentaux sont d'autant plus impatients qu'ils s'inquiètent de l'implantation des djihadistes de l'Etat islamique (EI) dans la région de Syrte, l'ancien fief du "guide" libyen.
Dimanche, plusieurs puissances mondiales et régionales réunies à Rome ont apporté leur soutien à la formation d'un gouvernement d'unité en Libye, promettant une aide économique et surtout une assistance dans le domaine de la sécurité pour faire face à la progression des djihadistes de l'Etat islamique (EI).
 Cette conférence internationale réunissait 17 pays, dont l'Allemagne, la Chine, l'Egypte, la Russie et la Turquie, sous la présidence des Etats-Unis et de l'Italie en vue de faciliter la formation d'un gouvernement d'union en Libye, pour mettre fin au chaos dans ce pays plus de quatre ans après la chute de Mouammar Kadhafi.
 Le communiqué adopté à l'issue des discussions appelle à un cessez-le-feu immédiat sur tout le territoire libyen et précise que la communauté internationale s'engage à assister les futures autorités du pays.
"Nous sommes prêts à soutenir la mise en œuvre d'un accord politique et soulignons notre ferme engagement à apporter au gouvernement d'accord national un soutien politique et une assistance technique, économique, sécuritaire et antiterroriste pleine et entière", peut-on lire dans la déclaration de Rome.

Jeudi 17 Décembre 2015

Lu 784 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs