Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les premières assises de l’énergie le 6 mars à Rabat




Les premières assises de l’Energie seront organisées le 6 mars prochain à Rabat, sous le thème “Ensemble, maîtrisons notre avenir énergétique”, a annoncé, mercredi, la ministre de l’Energie et des Mines Amina Benkhadra.
Ces assises seront l’occasion de présenter les objectifs arrêtés par la nouvelle stratégie énergétique nationale qui vise à maîtriser l’avenir énergétique du pays afin d’assurer son développement durable, a indiqué Mme Benkhadra, lors d’un point de presse.
Organisée par le ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, cette rencontre vise également à partager avec un large public de professionnels et d’usagers les enjeux et les défis majeurs que représente l’énergie pour le Maroc et la nécessité de mettre en oeuvre les solutions préconisées pour réaliser les objectifs définis par cette stratégie, a-t-elle poursuivi.
A cette occasion, Mme Benkhadra a rappelé les grands axes de cette stratégie qui a pour objectifs d’assurer la sécurité d’approvisionnement énergétique, de garantir la disponibilité et l’accessibilité de l’énergie au meilleur coût et de réduire la dépendance énergétique en diversifiant les sources d’énergie, en développant les potentialités énergétiques nationales et en promouvant l’efficacité énergétique dans toutes les activités économiques et sociales.
Cette stratégie, a-t-elle dit, fixe plusieurs objectifs à court, moyen et long termes qui sont répartis par composante du secteur énergétique, à savoir l’électricité, les énergies renouvelables et les produits pétroliers tout en mettant l’accent sur l’efficacité énergétique. Elle s’est arrêtée, dans ce sens, sur le Plan National d’Actions Prioritaires dans le secteur électrique qui ambitionne de rétablir l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité durant la période 2008-2012, soulignant que le charbon, en raison de sa compétitivité et de son abondance, et le gaz naturel, en cas d’accès économique et sécurisé à ce produit, constitueront une composante non négligeable du mix électrique à moyen et long termes.
Evoquant les énergies renouvelables, la ministre a souligné que leur part devrait représenter, d’ici 2012, près de 8% du bilan énergétique et environ 18% de la production électrique en mettant en service de nouvelles centrales d’une puissance totalisant 1554 MW en éolien.
La ministre a aussi rappelé les actions visant à diversifier les produits pétroliers, soulignant à cet égard que le Maroc est le premier pays arabe à introduire le gasoil 50 PPM dans le but de réduire le taux de l’émission du gaz CO2 et de préserver l’environnement.


MAP
Samedi 21 Février 2009

Lu 289 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs