Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les pratiques parlementaires à la lumière des changements internationaux


Congrès à Rabat des dirigeants du Centre de formation des leaders







A la lumière des élections législatives qui ont eu lieu dans plusieurs pays arabes, les dirigeants du Centre de formation des leaders basé aux Emirats arabes unis et qui compte des filiales partout dans le monde arabe, organisent jusqu’au 20 du mois courant le Congrès international sur les pratiques parlementaires en lien avec les changements internationaux.
Des transformations qui affectent en particulier la région du Mena et font que des élections équitables soient un vrai Gateway vers la bonne pratique démocratique au profit des peuples arabes. Accéder au Parlement n’est certainement qu’un début, celui de pratiques parlementaires sur des bases solides et des règles bien définies ainsi que des études et des recherches qui peuvent aider tout parlementaire ou politicien à bien connaître les coulisses du travail politique, qui commence par le vote du citoyen et se termine en sa faveur aussi.
Le but de ce congrès qui réunit les meilleurs experts internationaux est non seulement de développer le travail parlementaire et d'améliorer la performance institutionnelle du Parlement, mais aussi de créer une culture parlementaire favorable et commune entre les organisations, les institutions et les parlementaires et d’activer le rôle du Parlement dans la société civile pour une vraie démocratie. Ce congrès est également l’occasion d’élaborer de vrais mécanismes de coordination, de coopération et de consultation entre les Parlements arabes et les institutions internationales tout en étant  un espace d’échange d’expériences pour mettre en place de vraies pratiques parlementaires capables de répondre aux transformations politiques et sociétales que nous vivons.
Plusieurs experts en politique et en économie, des analystes et des professeurs universitaires participent à cet événement, ainsi que nombre de parlementaires et représentants d’ONG dans différents pays arabes, entre autres.
Huit pays participent à ce congrès, à savoir les Emirats arabes unis, Bahreïn, Oman, l'Egypte, la Palestine, la Tunisie, la Syrie, l'Irak en plus du Maroc, ainsi que des organisations arabes telles que le Parlement arabe, l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences, (ALECSO), l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) ...
Selon Dr. Jamal Alsaeedi, directeur du Centre de formation des leaders, le choix de Rabat pour abriter cette importante rencontre émane de la volonté des participants de bénéficier de l’expérience démocratique marocaine qui poursuit la dynamique des réformes sous la conduite de S.M le Roi Mohammed VI.
Et d’ajouter que l’organisation de cet événement au mois d’octobre vient à point nommé et vise à échanger les expériences entre les différents acteurs politiques des pays participants dans le cadre d’une expérience marocaine exemplaire, à savoir la consolidation de la monarchie constitutionnelle et la mise en œuvre des réformes de la Constitution de 2011.

Libé
Mardi 18 Octobre 2016

Lu 842 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs