Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les pluies ne sauveront pas l’actuelle campagne agricole : Les précipitations pointent à l’horizon




Les pluies ne sauveront pas l’actuelle campagne agricole : Les précipitations pointent à l’horizon
Un changement radical de temps va marquer le pays à partir d’aujourd’hui. Selon le climatologue marocain, Mohammed-Saïd Karrouk, les vents qui se  bousculent  au-dessus de l'Europe occidentale au secteur Nord à Nord-Est et qui s'accompagneront d'une très nette baisse du thermomètre vont influencer le Maroc. Les effets de cette « vallée planétaire» vont être sentis au Nord du Maroc avant de concerner ultérieurement le reste du pays.
«Le Royaume va connaître des précipitations importantes avec une chute de températures tout au long de la semaine. Cette situation pourra évoluer entre jeudi et vendredi  avant que le calme ne revienne à partir de la semaine prochaines», a-t-il précisé.
Le climatologue a expliqué, par ailleurs, que si la situation est précédée d’une vague de chaleur, il y a risque d’avoir des orages de montagne et des inondations notamment dans certaines régions comme l’Atlas.
Il a également affirmé qu’il y aura des pluies pendant les mois d’avril et mai, mais il a tenu à préciser que ces précipitations ne pourront pas remplacer celles  de l’automne. « Elles ont aujourd’hui d’autres fonctions à remplir. Elles vont servir à autre chose », nous a-t-il précisé.
En effet, les experts pensent que pendant la première moitié du printemps, les pluies douces favorisent les labours, la germination des graines et  les plantations d’arbres ainsi qu’à augmenter le produit des prairies. Cependant, les pluies continuelles s’opposent à l’ensemencement de mars, à tous les travaux de jardinage et font pourrir les graines déjà mises en terre. De même pour les pluies battantes qui risquent de déchausser le blé.
Les experts estiment également que pendant la seconde moitié du printemps, les premières pluies accélèrent le développement des feuilles et des fleurs, donnant de l’amplitude à toutes les parties des plantes, tandis que les secondes et les troisièmes nuisent  au produit futur des récoltes, les unes en portant toute la force végétative dans les tiges et les feuilles aux dépens du fruit qui est peu abondant et maigre, les autres s’opposent à la fécondation par l’entraînement du pollen des fleurs.
De leur côté, les agriculteurs qui souffrent de la sécheresse depuis l’hiver ne semblent pas être enthousiasmés par ces pluies prévues. C’est apparemment loin d'être le cas pour Ahmed, agriculteur à Agadir. D’après lui, les pluies enregistrées ces derniers jours et celles attendues ne sont "qu'une goutte dans l'océan" puisqu’elles arrivent trop tard. « La sécheresse a fortement ralenti la pousse de l'herbe et diminué le volume des récoltes. Le mal est déjà fait, les agriculteurs en paient les conséquences », s’est-il lamenté.
Notre source nous a expliqué que ces précipitations, même si elles duraient encore toute une semaine, ne serviraient qu'à faire suffisamment "reverdir" son terrain pour que ses bêtes aient du fourrage pendant un mois. Une aubaine pour alléger son budget d’achat de l’alimentation du bétail grevé par la flambée des prix et les spéculations.

Hassan Bentaleb
Mercredi 4 Avril 2012

Lu 1047 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs