Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les pays arabes ont besoin de projets industriels intégrés pour réaliser leur développement

Réunion de l’assemblée générale de l’OADIM




Les pays arabes ont besoin  de projets industriels intégrés pour réaliser leur développement
Les pays arabes ont besoin de projets industriels intégrés pour réaliser le progrès et le développement, créer des opportunités d’emploi et donner une forte impulsion aux activités industrielles, ont indiqué, mercredi à Rabat, des ministres et des responsables arabes.
Réunis dans le cadre de la 23è session de la Conférence de l’assemblée générale de l’organisation arabe pour le développement industriel et des mines (OADIM) tenue au niveau des ministres de l’Industrie des pays arabes, les responsables arabes ont souligné que les pays de la région doivent concrétiser des projets industriels communs à valeur ajoutée en vue de réaliser le développement économique escompté et servir les peuples arabes.
Des intervenants ont proposé, dans ce contexte, des projets définis constituant une plateforme visant à instaurer une coopération fructueuse et constructive servant les intérêts de tous les pays arabes.
Intervenant, à l’occasion, Mme Latifa Chahabi, secrétaire générale du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique a estimé que les pays arabes sont appelés - dans un contexte de fermeture des marchés des partenaires économiques traditionnels - à renforcer le tissu industriel arabe, locomotive du développement socioéconomique, pour répondre aux aspirations légitimes des peuples de la région.
Eu égard à l’important rôle de l’industrialisation dans le renforcement de l’intégration économique entre pays arabes, l’OADIM est appelée à accompagner les politiques d’industrialisation engagées par ces pays à travers l’adoption d’une feuille de route et d’une stratégie claire fondée sur des activités apportant une valeur ajoutée à l’organisation. Le but étant de réaliser l’intégration industrielle, renforcer la compétitivité du secteur et favoriser un climat d’investissement attractif et motivant, a-t-elle insisté.
Pour sa part, M. Al-Samih Assadiq Al-Nour, ministre de l’Industrie du Soudan a fait valoir que les pays arabes disposent de plusieurs facteurs favorisant l’intégration industrielle : un grand marché comptant plus de 300 millions de personnes, des matières premières agricoles, des richesses minières, une main-d’œuvre et des capitaux, expliquant que le renforcement de l’intégration industrielle requiert la conjugaison des efforts à l’échelle nationale, régionale, internationale et la coopération entre les pays arabes.
Outre l’élection du nouveau directeur général de l’OADIM, l’ordre du jour de cette session comprenait l’examen du rapport et des recommandations du comité préparatoire, notamment les aspects relatifs au développement de l’action de l’organisation et au renforcement de la coopération arabe dans le domaine industriel. 

CGEM
Lundi 16 Juin 2014

Lu 283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs