Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les patrons reprennent timidement confiance

Hausse de 4,4 points de l’IC




Les patrons reprennent timidement confiance
Après  une année et demie dans le rouge, autrement dit depuis l’investiture de Benkirane, la confiance des dirigeants des 500 plus grandes entreprises marocaines a repris au cours du dernier trimestre de  2013, avec une moyenne générale de 55,6 points sur 100, après près de deux ans en dessous des 50, selon une étude de l’Observatoire de l’entreprise.
L’indice de confiance des grands patrons, en hausse de 4,4 points par rapport au trimestre précédent après 7 trimestres dans le rouge, se serait amélioré «suite à l’allègement continu du déficit de la balance commerciale, dans un contexte de lente mais progressive reprise de l’activité de la zone euro», explique l’Observatoire, notant que l’amélioration des recettes des investissements directs étrangers semblent aussi avoir eu des répercussions positives sur le moral des managers du pays.
Et d’ajouter que la bonne tenue de la demande intérieure et la campagne agricole 2012/2013 particulièrement aboutie, avec à la clé la seconde production record de céréales après celle de 2009 et une production record de blé tendre, sont venues rassurer davantage les milieux d’affaires sur l’orientation favorable de l’économie nationale, toujours selon cette étude.
Par branche, le climat reste mieux orienté dans le tourisme et les mines/énergie, ce qui s’explique par la progression de 7% du nombre de touristes en visite au Maroc au terme des dix premiers mois de l’année 2013 par rapport à la même période une année auparavant, et par le frémissement notable de l’exploration gazière et pétrolière. L’optimisme apparent des professionnels sondés se reflète également au niveau de l’investissement, où 60% l’envisagent globalement et 43% avec certitude, comme en témoignent la progression à fin novembre 2013 de 2,4% des crédits à l’équipement en glissement annuel et le renforcement sur la même période des importations de biens d’équipement de 7%.
Egalement interrogés sur leurs intentions de recrutement, les patrons sont plus nombreux (55%) à répondre positivement par rapport à un trimestre auparavant (48%). Ces scores plus élevés s’expliquent essentiellement par le fait que les entreprises relancent souvent d’abord l’outil de production avant de penser à recruter.

Lundi 10 Février 2014

Lu 153 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs