Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les patrons de pêche espagnols piaffent d’impatience de retrouver les eaux territoriales marocaines




Les patrons de pêche espagnols piaffent d’impatience de retrouver les eaux territoriales marocaines
La flotte espagnole pourrait retourner dans les eaux marocaines à partir du mois d’août prochain après que S.M le Roi a donné son feu vert à l’entrée en vigueur de l’accord de pêche signé entre le Royaume et l’Union européenne.
Cette décision Royale a été prise lors de la visite officielle du nouveau Roi Felipe VI et son épouse Doña Letizia, les 14 et 15 du mois courant au Royaume. C’était leur première visite à un pays hors de l’Union européenne. Certains médias espagnols avaient qualifié cette décision de S.M le Roi Mohammed VI de «don royal».
Le patron de la plus grande association de pêche de Barbate à Cadix, Alfonso Reyes, a exprimé, mercredi, son souhait de retourner dans les eaux marocaines au début du mois prochain après avoir reçu l’avis de versement des règlements des licences en vertu du nouvel accord de pêche entre le Maroc et l’UE, rapporte l’agence espagnole Europa Press. Toutefois, il n’a pas précisé de date de ce retour, car cela dépend, selon lui, des formalités que les pêcheurs doivent remplir avant de retourner pêcher dans les eaux marocaines.
Selon l’agence espagnole, Alfonso Reyes a souligné que les pêcheurs espèrent que ce retour deviendra réalité «le plus tôt possible». Il a estimé que «cela pourrait avoir lieu au début du mois d’août» même s’il s’est montré réservé en affirmant que «rien n’est sûr».
Pour rappel,  l’ancien accord de pêche entre le Maroc et l’UE avait pris fin en 2011. Et pour des raisons politiciennes, le Parlement européen avait rejeté le 14 décembre 2011 la prorogation pour un an dudit accord, qui concernait 120 navires battant pavillon de 11 pays européens -dont une centaine pour la seule Espagne- qui pêchaient dans les eaux territoriales du Royaume. Et ce n’est qu’après d’âpres et longues négociations entre les deux parties qu’un nouvel accord a été signé en décembre de l’année dernière.  
Et en vertu de cet accord, la flotte européenne a obtenu 126 licences de pêche, mais c’est la flotte espagnole (notamment de l’Andalousie et des Iles Canaries) qui bénéficiera de la majorité de ces licences.

Mourad Tabet
Vendredi 25 Juillet 2014

Lu 1072 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs