Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les partisans de Moussavi réaffirment leur hostilité au gouvernement : Affrontements entre la police et des manifestants à Téhéran




Les partisans de Moussavi réaffirment leur hostilité au gouvernement : Affrontements entre la police et des manifestants à Téhéran
Des affrontements se sont produits hier à Téhéran entre les forces de l’ordre et des partisans de l’opposant réformateur Mirhossein Moussavi qui manifestaient alors que le pays célèbre le 30ème anniversaire de la prise de l’ambassade américaine dans la capitale iranienne.
Des milliers de personnes scandant des slogans hostiles au gouvernement du président Mahmoud Ahmadinejad se sont réunies dans le centre de la ville en dépit de l’interdiction décrétée contre tout rassemblement “illégal”, a précisé un témoin.
“La police s’est heurtée à des centaines de manifestants. Ils scandaient « Mort aux dictateurs ». Les policiers se sont servis de matraques pour les disperser”, a dit un témoin.
Selon un autre témoin, les manifestants seraient plusieurs milliers et la police aurait procédé à des tirs de gaz lacrymogènes.
Les dirigeants de l’opposition, Mirhossein Moussavi et Mehdi Karoubi, ont appelé leurs partisans à descendre dans la rue à l’occasion de l’anniversaire de la prise de l’ambassade américaine pour protester contre le gouvernement du président Mahmoud Ahmadinejad.
Des centaines de membres des forces de sécurité ont été déployés dans plusieurs endroits de la capitale hier matin pour prévenir toute manifestation.
Les gardiens de la Révolution et la milice religieuse Basij ont averti l’opposition de ne pas chercher à exploiter ces rassemblements anti-américains pour ranimer le mouvement de protestation qui avait fait suite aux élections présidentielles contestées en juin.
“Des centaines de policiers, des policiers anti-émeutes, des miliciens Basij et des personnels en civil se trouvent sur les principales places”, a indiqué un témoin.
“Des véhicules de police avec des rideaux noirs sont garés devant les places pour dissuader les manifestants”, a-t-il ajouté.
Un autre témoin a précisé que des dizaines de policiers patrouillent à pied autour de l’ambassade de Grande-Bretagne dans le centre de la capitale.
“Des dizaines de policiers et des membres de la milice Basij se trouvent également autour de l’ambassade russe”, a ajouté ce témoin.
Des sites internet réformateurs ont appelé la population iranienne à se rassembler devant l’ambassade de Russie, apparemment pour protester contre la reconnaissance par Moscou de la victoire d’Ahmadinejad lors de la présidentielle du 12 juin.
Chaque année, des rassemblements anti-occidentaux ont lieu devant l’ambassade des Etats-Unis pour marquer l’occupation le 4 novembre 1979 de la mission diplomatique par des étudiants radicaux, peu après le début de la révolution islamique.
Pendant 444 jours, 52 Américains avaient été retenus en otage dans les locaux de l’ambassade.

Reuters
Jeudi 5 Novembre 2009

Lu 449 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs