Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les partis politiques marocains réitèrent leur solidarité avec la Tunisie

Driss Lachguar appelle les forces démocratiques, modernistes et progressistes à resserrer les rangs pour défendre les valeurs de tolérance, de fraternité et de solidarité




Les partis politiques marocains  réitèrent leur solidarité avec la Tunisie
Plusieurs chefs et représentants de partis politiques marocains ayant participé à la «Grande marche contre le terrorisme», organisée dimanche dans la capitale tunisienne, ont réitéré la ferme solidarité du Maroc avec la Tunisie sœur dans sa lutte contre le terrorisme et le soutien continu du Royaume au processus démocratique et de développement lancé dans ce pays.
Dans des déclarations à la MAP, ces dirigeants ont souligné que la participation à cette marche d'une haute délégation marocaine conduite par Abdellatif Menouni, conseiller de S.M le Roi, et à laquelle ont assisté également plusieurs chefs d'Etat, de gouvernement et des délégations officielles, est l'expression de position déjà exprimée par le Maroc, Roi, gouvernement et peuple, et consacre les principes de sa solidarité et de soutien à la Tunisie sœur dans sa lutte contre le terrorisme. 
A cette occasion, ils ont insisté sur la nécessité d'unifier les rangs aux niveaux régional et international pour combattre ce fléau.
Le Premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaire, Driss Lachguar, a ainsi appelé les forces démocratiques, modernistes et progressistes à resserrer les rangs pour défendre les valeurs de tolérance, de fraternité et de solidarité et à se solidariser avec la Tunisie dans cette épreuve en vue de consolider le processus démocratique dans notre région. 
Quant à Nabil Benabdallah, Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, il a expliqué que la participation de la délégation marocaine vise à exprimer la solidarité totale de toutes les composantes du peuple marocain avec le peuple tunisien dans «cette épreuve difficile». La solidarité et la coopération entre les deux pays sont nécessaires eu égard aux valeurs du voisinage et du destin commun, a-t-il dit.
Pour sa part, Saadeddine El Othmani, du Parti de la justice et du développement, a rappelé la position constante et de principe du Maroc condamnant cet attentat terroriste et sa solidarité avec le peuple tunisien durant cette épreuve, soulignant que le déplacement de la délégation marocain de haut niveau et de dirigeants de partis politiques «reflète aussi la position de toutes les composantes du peuple marocain, ainsi que de la condamnation du Maroc de tous les actes terroristes commis aussi bien à l'intérieur du pays qu'ailleurs».
Rappelant les liens historiques liant les deux pays, M. El Othmani a souligné la nécessité de redoubler d'efforts pour instaurer la stabilité, en tant que priorité des priorités. «Il n'y a pas de développement ni de justice sociale ou pratique politique sans sécurité et stabilité», a-t-il dit. 
Le secrétaire général du Mouvement populaire, Mohand Laenser, a de son côté relevé que la participation de la délégation marocaine exprime la position du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, condamnant le terrorisme, ainsi que sa solidarité avec la Tunisie sœur dans son processus politique et de développement, appelant à lutter contre «ce fléau qui menace notre région et le monde entier».
Pour sa part, le secrétaire général du Parti de l'authenticité et de la modernité, Mustapha Bakkoury, a affirmé que la participation de la délégation marocaine conduite par le conseiller de SM le Roi et comprenant des dirigeants et représentants de partis politiques au Parlement reflète la solidarité de l'ensemble du peuple marocain avec la Tunisie «dans ces terribles circonstances» et sa condamnation de l'opération terroriste lâche, insistant sur la conjugaison d'efforts pour combattre «ce phénomène étrange à nos sociétés». 
Pour le secrétaire général du Parti de l'Union constitutionnelle, Mohamed Labied, la participation marocaine de haut niveau est une illustration de la position de principe rejetant le terrorisme visant «nos fondements et nos valeurs civilisationnels, ainsi que le développement dans la région». 
«En participant à cette marche, la Chambre des représentants réaffirme sa solidarité avec le peuple tunisien frère face au terrorisme, rejeté par toutes les religions monothéistes», se disant convaincu que le peuple tunisien surmontera cette épreuve avec plus de détermination, a déclaré pour sa part le vice-président de cette institution, Chafik Rachidi.
Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement et des délégations officielles représentant nombre de pays, dont le Maroc, ont pris part, dimanche à Tunis, à la marche officielle contre le terrorisme, pour dénoncer l'attentat terroriste qui a pris pour cible le 18 mars courant le Musée du Bardo dans la capitale tunisienne faisant au moins 22 morts.

Mardi 31 Mars 2015

Lu 1542 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs