Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les pandas géants ont un faible pour le sucre




Les pandas géants ont un faible pour le sucre
Malgré leur régime alimentaire composé exclusivement de bambou, les pandas géants ont un faible pour le sucre, selon des études génétiques et comportementales menées sur cet animal menacé.
Les chercheurs, notant que le bambou comme l'herbe contient très peu de sucre, se sont demandés si les pandas comme les chats, un cousin éloigné à qui ils sont apparentés, n'avaient pas perdu le goût du sucré.
Une étude précédente avait montré que les chats, qui doivent manger de la viande pour survivre, n'ont pas cette capacité en raison d'un défaut génétique qui désactive le récepteur pour les saveurs sucrées.
Ces chercheurs, dont les travaux sont parus en ligne mercredi dans la revue américaine PLOS ONE, ont testé sur huit pandas géants âgés de trois à 22 ans au Centre Shaanxi de protection et de recherche sur les animaux sauvages en Chine pendant une période de six mois.
Pour les tests de préférence de goût, ces scientifiques ont présenté aux pandas des bols dont un contenait de l'eau et les autres une solution d'eau avec six sucres naturels différents: du fructose, du galactose, du glucose, du lactose, du maltose et du saccharose. Les solutions contenaient de faibles et de hautes concentrations de chacun de ces sucres.
Les pandas ont tous préféré les solutions sucrées à l'eau pure, plus particulièrement avec le fructose et le saccharose, buvant avidement le litre que contenait les bols.
"Les Pandas adorent le sucre", commente Danielle Reed, une généticienne du comportement au Monell Chemical Senses Center à Philadelphie, le principal auteur.
"Nos résultats expliquent pourquoi Bao Bao, le panda géant de six mois né au zoo national de Washington se délectait de patates douces, sa première nourriture, pendant son sevrage", relève-t-elle.
Des données relatives à leur ADN ont par ailleurs confirmé que les pandas ont des récepteurs fonctionnels pour les saveurs sucrées qui leur permettent de détecter et de réagir aux sucres.
En revanche, une autre série de tests a montré que ces pandas géants sont insensibles à cinq édulcorants artificiels, suggérant qu'ils ne peuvent pas percevoir leur goût sucré.
"Il s'agit de la première étude de la perception du goût chez les pandas géants et nous espérons étendre cette recherche pour examiner la perception des saveurs amères", précise Peihua Jiang, biologiste moléculaire au centre Monell, un des principaux co-auteurs.
"Ces résultats pourraient avoir des implications importantes pour la préservation de cette espèce en danger d'extinction face à la destruction continue de son habitat naturel", estime-t-il. 

Jeudi 3 Avril 2014

Lu 69 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs