Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les oubliés du troisième âge




Il n’y a pas que les jeunes qui connaissent la précarité dans leur existence. Egalement oubliés des politiques actuelles, les papys vivent leurs derniers jours dans des situations inadmissibles.
Malgré leur âge avancé et une santé fragile, de nombreuses personnes du troisième âge se donnent beaucoup de peine pour assurer leur quotidien, contraints de se plier en quatre pour trouver de quoi survivre. Le spectacle qu’offrent certains d’entre eux dans les grandes artères des principales villes en dit long sur leur précarité.
Selon un rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur la situation des personnes âgées, seul 1/5 de cette frange dispose d'une couverture sociale et médicale. Peu ont accès aux soins, et leur dépendance physique et financière augmente, dans un contexte où leur prise en charge  dans le cadre familial est menacée, notamment par la nucléarisation croissante des ménages, a ajouté le CESE.
Pour rappel, 10% de la population marocaine a plus de 60 ans.

Vendredi 1 Janvier 2016

Lu 390 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs