Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les ordinateurs du futur auront des capacités sensorielles




Les ordinateurs du futur auront des capacités sensorielles
Les appareils informatiques du futur auront davantage la capacité d’imiter les sens humains, comme le goût, le toucher ou l’odorat, selon un rapport du groupe américain IBM sur les innovations qui auront un impact potentiel dans les cinq prochaines années.
L’ordinateur pourrait utiliser des algorithmes pour déterminer la structure chimique précise de la nourriture et pourquoi les gens aiment certains goûts.
“Dans le cas de personnes ayant des besoins diététiques particuliers, comme les diabétiques, il pourrait développer des saveurs et des recettes pour garder leur taux de sucre sanguin sous contrôle, tout en satisfaisant leur goût pour le sucré”, commente IBM.
De petits capteurs intégrés aux ordinateurs ou aux téléphones pourraient aussi détecter si l’utilisateur a un rhume ou une autre maladie, en analysant les odeurs, des marqueurs biologiques et les molécules contenues dans son haleine. Ces outils pourraient aussi aider les médecins à faire des diagnostics ou à surveiller les effets d’un traitement.
Pour le toucher, les nouvelles technologies tactiles, sensibles à la pression ou aux infrarouges, pourraient aider à simuler la texture d’un tissu par exemple sur un appareil portable. “En utilisant les capacités de vibration du téléphone, chaque objet aura un schéma de vibrations unique”, écrit IBM.
Les ordinateurs améliorent aussi leurs capacités de détection et d’analyse des sons, également avec des “capteurs intelligents”, ce qui pourrait leur permettre de “prédire quand des arbres vont tomber dans une forêt ou quand un glissement de terrain est imminent”, explique le groupe informatique. Il estime aussi qu’ils pourraient “traduire” les gazouillis des bébés.
Un autre domaine clé pour l’innovation informatique sera selon lui l’analyse des données visuelles.
“Les ordinateurs aujourd’hui comprennent seulement les images par le texte que nous utilisons pour les identifier ou leur donner un titre”, souligne IBM. “Dans les cinq prochaines années, les systèmes ne seront pas seulement capables de regarder et de reconnaître le contenu des images (...), ils en tireront une signification de la même façon qu’un humain regarde et interprète une photo”.
Cela pourrait être utile en médecine, pour aider à interpréter des radios ou des scanners, mais aussi avoir des implications industrielles.

Libé
Samedi 22 Décembre 2012

Lu 251 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs