Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les opportunités présentées par la ligne maritime reliant les Canaries à Tarfaya au centre d'une rencontre à Fuerteventura

Participation de 70 représentants d'entreprises canariennes et marocaines




Les opportunités présentées par la ligne maritime reliant les Canaries à Tarfaya au centre d'une rencontre à Fuerteventura
«Mission institutionnelle et entrepreneuriale : opportunités d'investissements à propos de la prochaine réouverture de la ligne maritime Fuerteventura-Tarfaya». Tel a été le thème d'une rencontre organisée mardi à Las Palmas.
Cette rencontre, organisée par le gouvernement autonome des Iles Canaries à travers la Société de développement économique (Proexca), en collaboration avec la Chambre de commerce et le Conseil insulaire (Cabildo) de Fuerteventura, a réuni quelque 70 représentants d'entreprises canariennes et marocaines.
La rencontre s'inscrit dans le cadre du projet dénommé «Programme d'actions pour le renforcement des liaisons entre les Iles Canaries et le Sud du Maroc» (Transmaca), approuvé dans le cadre du Programme opérationnel de coopération transfrontalière espagne-frontières Extérieures (Poctefex), cofinancé à hauteur de 75% par l'Union européenne à travers le Fonds européen de développement régional (FEDER), a-t-on indiqué auprès des organisateurs.
L'objectif de cette rencontre, à laquelle a également pris part une délégation marocaine comprenant notamment le consul du Maroc aux Iles Canaries Ahmed Moussa, le maire de Tarfaya Ahmed Azerqui et le président du Conseil provincial de Tarfaya Moulay Brahim ainsi que d'autres responsables de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia-El Hamra, est notamment de «dynamiser les relations entre les hommes d'affaires des deux parties et de permettre aux entrepreneurs canariens de connaître de près les opportunités qui seront offertes par la réouverture de la liaison maritime Fuerteventura-Tarfaya».
Le gouvernement marocain a investi plus de 30 millions d'euros notamment pour les travaux d'aménagement de l'infrastructure du port de Tarfaya et les activités commerciales, a indiqué une source officielle canarienne qui a noté que "la distance entre le port Del Rosario (Fuerteventura) et Tarfaya est de 95 km (quelque 60 milles marins), ce qui fait que cette ligne maritime va constituer une importante opportunité pour le développement économique des deux territoires".

Libé
Vendredi 7 Juin 2013

Lu 221 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs