Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les opportunités d'investissement dans l'agriculture exposées en Italie

Une rencontre organisée par l'Association «Maroc Intégration»




Les opportunités d'investissement dans l'agriculture exposées en Italie
Une rencontre sous le thème «L'élevage et l'agriculture bergamasques : quelles opportunités d'investissement au Maroc» a réuni, en fin de semaine, les responsables de la Province de Bergame et des acteurs marocains de différents horizons.
Initiée par l'Association «Maroc Intégration» en partenariat avec la Province de Bergame (secteur agricole et expo), cette rencontre à laquelle a pris part notamment le consul général du Royaume à Milan, Mohammed Benali, a fourni l'occasion aux intervenants marocains de passer en revue les efforts déployés par le Royaume dans divers secteurs notamment économiques, mettant en particulier l'accent sur les nombreuses opportunités d'investissement qu'offrent les secteurs de l'agriculture et de l'agrotalimentaire au Maroc.
Tout en se félicitant de l'organisation de cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre des initiatives des membres de la communauté marocaine établie en Italie en vue de consolider les relations entre les deux pays notamment dans le domaine économique, M. Benali a mis l'accent sur les mutations que connait le secteur de l'agriculture ces dernières années sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI, rappelant qu'en 2012, le PIB agricole contribuait à hauteur de 15% du PIB national. Les recettes des exportations de ce secteur, qui emploie 4 millions de personnes, ont été estimées à 1,5 milliard d’euros, alors que le nombre d’entreprises agricoles a atteint 1,5 million d’unités.
Pour sa part, Mme Sara Maftah de l'Agence marocaine de développement des investissements (AMDI) s'est attardée sur le «Plan Maroc Vert», faisant observer que le Maroc a choisi d'appréhender la sécurité alimentaire de manière globale en mettant en place cette stratégie que SM le Roi Mohammed VI a lancée en 2008 avec l'ambition de faire de l'agriculture le premier moteur de l'économie nationale.
Il s'agit, a-t-elle fait observer, d'une stratégie intersectorielle et intégrée qui s'inscrit dans le long terme et ambitionne de réussir une agriculture durable et innovante.
Outre l'augmentation de la production et de la productivité, la valorisation des produits de l'agriculture et la recherche de marchés, cette stratégie intègre le développement des revenus des agriculteurs tout en les protégeant contre les aléas climatiques à travers des produits d'assurance appelés à se généraliser et à se diversifier. 

Mercredi 2 Avril 2014

Lu 857 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs