Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les obèses ont plus de risque de mourir sur la route




Les obèses ont plus de risque de mourir sur la route
Les conducteurs obèses sont plus susceptibles de mourir lors d’une collision sur la route par rapport aux personnes de poids normal, selon une étude élaborée à partir de données d’accidents de la route aux États-Unis et publiée mardi dans une revue britannique.
Les chercheurs américains qui ont conduit l’étude expliquent ce risque accru par la moins bonne santé des personnes en surpoids et aussi par un moins bon fonctionnement du mécanisme des ceintures de sécurité pour les obèses, selon le British Medical Journal (BMJ).
L’étude publiée par Emergency Medicine Journal, une revue du groupe BMJ, montre que “plus le conducteur est obèse, plus le risque de décès s’accroît” en cas d’accident par collision avec une voiture particulière.
Les chercheurs de l’Université de Californie (Berkekey) et de West Virginia ont eu l’idée d’exploiter les données d’un système national américain d’enregistrement des accidents de la route, avec plus de 57.000 collisions répertoriés de 1996 à 2008. Ils se sont concentrés sur les accidents entre voitures particulières où l’impact a été violent et a entraîné la mort d’au moins un conducteur.
“L’analyse a montré que le risque de décès augmentait avec l’obésité du conducteur, selon la classification de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui classe l’obésité du niveau I au niveau III”, selon le BMJ.
Au niveau I d’obésité, les conducteurs obèses ont 21% de risque en plus de mourir dans un accident par collision par rapport aux conducteurs avec un poids normal. Au niveau II, le risque supplémentaire est de 51% et au niveau III, le risque est 80% plus élevé.
L’étude montre au passage que les hommes en sous-poids sont également plus susceptibles de mourir dans une collision par rapport aux conducteurs de poids normal, mais de manière “modérée” avec un risque accru de 19%.
Les auteurs de l’étude suggèrent que “les conducteurs obèses sont plus susceptibles d’avoir des problèmes de santé, ce qui contribue à un risque accru de décès en cas d’accident”.
Mais ils pointent une autre explication: le moins bon fonctionnement des ceintures de sécurité pour les personnes en surpoids important.
Des “crash tests” (simulations de collisions) réalisés sur des cadavres humains ont montré que les ceintures de sécurité étaient moins efficaces pour maintenir le corps des personnes obèses contre le siège en raison “des tissus mous supplémentaires” au niveau du ventre.
Pour les auteurs de l’étude, “il se peut que les voitures soient bien conçues pour protéger des occupants de poids normal, mais déficientes pour les occupants en surpoids ou obèses”.

AFP
Mardi 29 Janvier 2013

Lu 237 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs