Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les nouveaux métiers mondiaux du Maroc dynamisent les exportations

Les exportations de l’aéronautique et de l’automobile ont augmenté respectivement de 21,7% et 19,1% sur les huit premiers mois




Les nouveaux métiers mondiaux du Maroc dynamisent les exportations
Alors que les exportations traditionnelles du Maroc, notamment, celles des phosphates, textiles et cuirs sont en régression, celles des secteurs des nouveaux métiers, à savoir l’automobile, l’aéronautique, et l’électronique affichent de très bons résultats et montrent un dynamisme particulier. A la lecture des indicateurs préliminaires des échanges extérieurs à fin août 2013 de l’Office des changes, il apparaît clairement que les secteurs de l’aéronautique et de la construction automobile continent d’afficher par ordre d’importance les deux meilleures performances à l’export. Les ventes à l’étranger en valeur de ces deux secteurs, piliers du plan Emergence, ont respectivement crû de 21,7% et 62,1% sur une année glissante.
L’automobile est désormais le secteur qui affiche les meilleures performances d’entre ces métiers. Ces exportations sont ainsi  les plus importantes. Selon l’Office, sur les 8 premiers mois de l’année ses exportations ont augmenté de 19,1% par rapport à la même période l’année précédente. C’est également le secteur qui contribue le plus à la croissance des exportations, avec une contribution de 2,2 points pour les 7 premiers mois de l’année selon le Département du Commerce extérieur, devant l’agroalimentaire (1,4 point), l’aéronautique (0,9 point) et l’électronique (0,4 point).
Son poids dans les exportations devrait continuer à croître, notamment avec la montée en puissance de la production de l’usine Renault-Tanger qui devrait atteindre 600 véhicules/jour contre 400 aujourd’hui.
S’agissant de l’aéronautique, toujours selon l’office, ses exportations ont enregistré une hausse de 21,7% sur les 8 premiers mois de l’année. La croissance annuelle moyenne de la production du secteur, dédiée totalement à l’export, a été de 25% sur les deux dernières années et de 20% sur les 5 dernières années.
Il est à rappeler, dans ce sens, que le pacte national pour l’émergence industrielle adopté en 2008 a défini 6 métiers mondiaux du Maroc, en l’occurrence l’offshoring, l’automobile, l’aéronautique, l’électronique, le textile/cuir et l’agroalimentaire. Pour l’instant la majorité d’entre eux, hormis le textile et l’agroalimentaire, affichent de bons résultats.

Libé
Samedi 21 Septembre 2013

Lu 1220 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs