Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les navettes de la NASA finiront dans quatre musées des Etats-Unis




La NASA vient de révéler le nom des musées où ses navettes spatiales prendront prochainement leur retraite. Les quatre sont situés dans différentes villes des États-Unis.
Ce n’est plus un secret : les navettes spatiales de la NASA vont prochainement intégrer la collection de plusieurs musées américains. Hier, le patron de l’agence spatiale Charles Bolden a révélé en détail les noms des institutions qui accueilleront Discovery, Endeavour, Enterprise et Atlantis dans les prochains mois.
Au total, près de 21 musées étaient candidats mais seuls quatre ont été retenus pour héberger une des navettes. Les autres recevront probablement des pièces des orbiteurs et d’autres reliques du programme. Ainsi, comme prévu c’est le musée national de l’Air et de l’Espace de Washington qui accueillera Discovery, la plus ancienne des navettes qui a effectué son ultime voyage en février dernier. Plus précisément, elle sera installée dans l’annexe du musée le Steven Udvar-Hazy Center situé près de l’aéroport international de Dulles où trônait déjà l’engin Enterprise. N’ayant jamais volé en orbite mais seulement dans l’atmosphère, ce véhicule expérimental sera donc prochainement transféré à l’Intrepid Sea, Air and Space Museum de New York pour laisser place à la navette.
En ce qui concerne Atlantis, dernière navette à voler fin juin, celle-ci rejoindra le Centre des visiteurs du Centre spatial Kennedy en Floride tandis que Endeavour dont le vol ultime vers l’ISS est prévu fin avril, se retrouvera au California Science Center à Los Angeles en Californie, comme le rapporte l’AFP. “Ce fut une décision difficile. Ces institutions ont été retenues en raison de leurs capacités à préserver les objets spatiaux et d’offrir un accès exceptionnel aux visiteurs américains et internationaux” a indiqué Charles Bolden lors d’une cérémonie au Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral.
Une fois toutes les navettes à la retraite, la NASA dépendra totalement des vaisseaux Soyouz russes pour acheminer ses astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS). Du moins, jusqu’à ce qu’un autre engin spatial américain ne prenne la relève, probablement pas avant 2015 selon l’AFP. 

Maxisciences
Vendredi 15 Avril 2011

Lu 383 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs