Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les missiles russes sont arrivés en Syrie

Moscou au chevet d’Al Assad




Les missiles russes sont arrivés en Syrie
L'armée gouvernementale syrienne a reçu une première livraison de missiles russes S-300, rapporte jeudi le journal libanais Al Akhbar citant une interview télévisée du président Bachar Al Assad.
"La Syrie a reçu une première cargaison de missiles anti-aériens russes S-300. Le reste de la cargaison arrivera prochainement", déclare le président syrien dans cet entretien, cité par le journal et que devait diffuser la chaîne de télévision Al Manar, liée au Hezbollah, le mouvement chiite libanais soutenant le régime de Damas.
Les autorités de Moscou avait fait savoir mardi qu'elles ne renonceraient pas à la livraison de missiles sol-air à la Syrie en dépit des objections occidentales.
Le gouvernement russe a également accusé l'Union européenne de mettre en péril la tenue d'une conférence internationale à Genève sur la Syrie en ayant de fait levé son embargo sur les armes à destination des insurgés.
Un responsable israélien a indiqué de son côté que son gouvernement vérifiait les informations venant de Beyrouth.
Le gouvernement israélien s'est dit prêt à attaquer la Syrie, en cas de chute du président Bachar Al Assad, pour empêcher que des armes perfectionnées ne tombent entre les mains de groupes djihadistes ou du Hezbollah libanais.
L'aviation israélienne a déjà effectué trois raids sur des installations à Damas afin d'empêcher de tels transferts éventuels, provoquant la colère des autorités syriennes.
Dans son entretien, Bachar Al Assad menace Israël d'attaques sur les hauteurs du Golan occupées par les forces de Tsahal depuis la guerre de 1967.
"Le gouvernement syrien ne se dressera pas sur la route de groupes syriens désireux de mener une guerre de résistance pour libérer le Golan", dit-il.
Selon Al Akhbar, Bachar Al Assad affirme à la chaîne Al Manar qu'il prévoit de se rendre lui-même à Genève tout en doutant de la réussite d'un tel forum.
Il réitère sa volonté de combattre les rebelles qui cherchent à le chasser du pouvoir.
Le président syrien, selon le journal libanais, souligne également les liens étroits existant entre ses forces et le Hezbollah.
"La Syrie et le Hezbollah font partie du même axe. L'armée syrienne est celle qui se bat contre les groupes armés, et ce combat se poursuivra jusqu'à ce que tous ceux qui se nomment terroristes soient éliminés."
Par ailleurs, le ministre russe des Affaires étrangères a accusé jeudi les rebelles syriens de contrecarrer les efforts de paix en exigeant comme préalable à la conférence de Genève une date butoir pour le départ du président Bachar Al Assad.
"On a l'impression que la Coalition nationale et ses soutiens dans la région font tout ce qu'ils peuvent pour empêcher le début d'un processus politique et pour parvenir à une intervention militaire en Syrie", a déclaré Sergueï Lavrov, cité par l'agence Interfax.

REUTERS
Vendredi 31 Mai 2013

Lu 450 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs