Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les misères offensives du Onze national étalées de nouveau face à la Guinée

Du pain sur la planche pour Zaki et son staff




Le Onze national a été accroché, lundi au Grand stade d’Agadir, par la sélection guinéenne, un partout, et ce, pour le compte d’un match amical coïncidant avec les dates FIFA du mois d’octobre.
Après l’explication face à la Côte d’Ivoire, la confrontation avec la Guinée a constitué le second test pour l’équipe marocaine dont la machine, il faut le reconnaître, tarde à tourner à plein régime.  
Devant plus de 30.000 spectateurs, les protégés de Badou Zaki ont tâché de livrer une prestation convaincante devant un adversaire qui reste sur une victoire en amical aux dépens de l’Algérie par 2 à 1. Une sélection de Guinée, conduite donc par le technicien français Luis Fernandes, qui s’était rendue à Agadir avec la ferme intention de ne pas se laisser malmener par un Onze marocain sommé à chaque sortie de faire bonne figure.
Un match où l’aspect tactique a prévalu, avec des Guinéens très bien en place qui n’ont pas facilité les choses aux partenaires d’Abdelaziz Barada qui ont beau manœuvrer mais une fois encore ils ont fait dans le ratage des quelques occasions créées. Ce qui corrobore les propos du sélectionneur national à l’issue du match de la Côte d’Ivoire où il a indiqué que «l’équipe nationale ne compte pas pour le moment dans ses rangs un joueur capable de concrétiser les occasions, même à un pourcentage de 30%».
Les Guinéens ont été les premiers à trouver le chemin des filets par l’entremise de Mohamed Yattara (20ème mn) qui était à la conclusion d’une action savamment construite dès le milieu de terrain. Menés à la marque, les poulains de Zaki n’ont pas attendu longtemps pour réagir, remettant les pendules à l’heure, sur un penalty transformé par Omar El Kadouri à la 23ème minute de jeu.
Le score en restera là jusqu’à la fin des débats, un match nul équitable et une prestation moyenne qui ne manqueront certainement pas de susciter une réflexion approfondie de Zaki tenu de trouver les solutions appropriées pour relancer la machine.
Comme précité, la rencontre face à la Guinée est le second match test disputé en moins de trois jours après celui contre la Côte d’Ivoire sanctionné par une victoire des champions d’Afrique par 2 à 1.
Deux rencontres amicales de grande importance pour l’équipe nationale qui se prépare pour une double sortie officielle, au mois de novembre, pour donner la réplique à la Guinée Equatoriale. Ça sera un match barrage dont le vainqueur décrochera son billet pour la phase de poules des éliminatoires, zone Afrique, du Mondial FIFA 2018 en Russie.
A rappeler en dernier lieu que pour la qualification à la Coupe d’Afrique des nations 2017 au Gabon, l’EN a entamé du bon pied les éliminatoires, alignant deux succès en autant de sorties face à la Libye et à Sao Tomé et Principe pour partager la pole position du groupe F avec le Cap-Vert, son prochain adversaire au mois de mars 2016.   

Mohamed Bouarab
Mercredi 14 Octobre 2015

Lu 644 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs