Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les mineurs non-accompagnés posent problème à Mellilia

Les autorités du préside occupé sollicitent l’aide du Maroc




Le conseiller au bien-être social du préside occupé, Mellilia, Daniel Ventura (Parti populaire) a assuré que la collaboration du Maroc en vue d’endiguer l’arrivée des mineurs non-accompagnés est «extrêmement nécessaire, parce qu’elle permet d’articuler à la fois  politiques d’accueil et protection des mineurs, en empêchant ces derniers de s’enfuir de leurs foyers ou d’être abandonnés par leurs parents au risque de se trouver exposés aux mauvais traitements et aux abus», a rapporté Europa Press.
La même source a également souligné que ce constat constitue l’une des conclusions des Journées internationales dédiées aux  professionnels qui s’occupent des mineurs organisées récemment dans le préside occupé avec la participation d’experts marocains et espagnols.
Daniel Ventura s’est félicité de la réussite de ces journées en déclarant :«De mon point de vue et de celui de nombre d’assistants et intervenants, ces journées ont connu un franc succès, car elles ont atteint les objectifs fixés» par leurs organisateurs.
Il a, par ailleurs, tiré à boulets rouges sur le Maroc en  affirmant que ce problème social est imputable au «Maroc qui, par humanité, éthique et droit, doit commencer à collaborer avec l’Espagne pour y apporter une solution». Et d’ajouter :«Ce sont des enfants protégés par le droit international  qui sont victimes de cette situation créée directement ou indirectement par leurs pères marocains et par les autorités de leur pays d’origine».
Il a, en outre, mis en exergue le fait que le préside occupé «n’intéresse pas les mineurs parce que c’est une ville de transit et l’intention de ceux-ci est de migrer vers la péninsule Ibérique ou vers les autres pays européens dans les plus brefs délais».
Pour sa part, Omar Ennaji, secrétaire de la section de l’AMDH à Nador, nous a affirmé que l’objectif des responsables de Mellilia est de faire pression sur le Maroc pour qu’il ouvre un centre d’accueil des mineurs à Nador, ce que les autorités marocaines refusent catégoriquement. «Nous aussi en tant qu’association, nous refusons qu’un tel centre soit créé dans cette ville, car nous craignons que les droits des enfants et des mineurs n’y soient bafoués», a-t-il précisé.
Il a, néanmoins, révélé qu’une association locale de Nador a pris part à ces journées d’étude organisées à Mellilia, et «il paraît qu’elle est favorable à la création d’un tel centre d’accueil des mineurs».
Il a affirmé que le nombre de mineurs à Mellilia et Nador est fort inquiétant, estimant que 500 mineurs dont la majorité est d’origine marocaine se trouveraient dans le préside occupé et chaque fois que son centre d’accueil est en sureffectif, certains d’entre eux sont contraints de passer la nuit à la belle étoile, ce qui les expose aux agressions à caractère racial, sexuel ou physique.
Notre source nous a également révélé que l’Association Basma envisage d’ouvrir un centre d’accueil à Nador non pour y abriter des mineurs refoulés de Mellilia, mais des enfants de rue de Nador. Selon les estimations, la capacité d’accueil de celui-ci ne dépassera pas les 40 places.

T. Mourad
Mardi 29 Novembre 2016

Lu 845 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs