Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les migrants bloqués à la frontière hongroise en quête d'autres routes vers l’Allemagne

Berlin, à bout de patience face aux divergences entre Européens, appelle à une répartition contraignante




Des centaines de migrants bloqués mardi soir en Serbie étaient toujours déterminés à poursuivre leur route vers l'Allemagne, certains espérant une hypothétique réouverture de la frontière hongroise, d'autres envisageant de contourner la Hongrie, barricadée derrière une clôture barbelée.
Mardi soir, au centre d'accueil des migrants de Presevo, dans le sud de la Serbie, des autobus, qui convoyaient jusqu'à présent les migrants vers la Hongrie, affichaient, selon la presse serbe, des pancartes avec une nouvelle destination : "Sid", une ville frontalière de la Croatie.
L'information a été confirmée à l'AFP par une source du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) à Presevo, mais pas de source officielle serbe. Pendant ce temps, la chancelière allemande Angela Merkel et son homologue autrichien Werner Faymann ont demandé un sommet européen rapidement pour s'entendre sur une répartition contraignante de 120.000 réfugiés après l'échec la veille des ministres de l'Intérieur des 28. La principale difficulté sera de convaincre les pays d'Europe de l'Est (Hongrie, République tchèque, Pologne, Slovaquie et Roumanie) réticents jusqu'ici à accepter l'accueil massif de réfugiés dans un effort de solidarité commune. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, va mener des consultations et annoncera sa décision jeudi.
Le Premier ministre slovaque Robert Fico a lui aussi souhaité un sommet de l'UE mais pour y réitérer son refus de se faire "dicter" des quotas.
Près de 500.000 migrants sont arrivés cette année dans l'Union européenne contre 280.000 pour l'ensemble de 2014, selon les derniers chiffres mardi de l'agence européenne Frontex.
Belgrade a estimé être incapable de gérer le flux de migrants bloqués mardi en Serbie après la fermeture de la frontière par Budapest.
"J'exhorte la Hongrie à ouvrir sa frontière aux migrants. Au moins aux femmes et aux enfants", a dit à l'AFP son collègue chargé des réfugiés Aleksandar Vulin, au poste-frontière de Horgos où étaient encore massés une centaine de migrants mardi soir.
A Belgrade même, la plupart des réfugiés interrogés par l'AFP préféraient attendre la réouverture de la frontière hongroise plutôt que de choisir d'autres routes.
Avec l'aide de l'armée, Budapest a de facto fermé mardi aux réfugiés toute sa frontière avec la Serbie, par où étaient passés la grande majorité des 200.000 migrants qui ont transité par le pays cette année.
Le pays gouverné par Viktor Orban, partisan d'une ligne très dure face aux réfugiés, prévoit maintenant de construire une nouvelle clôture à sa frontière avec la Roumanie.
Bucarest a protesté en parlant d'une mesure "pas conforme à l'esprit européen". Amnesty International a accusé la Hongrie de "montrer la face hideuse" de l'Europe dans cette crise.
En portant le dossier devant les chefs d'Etat de l'UE, l'Allemagne entend obtenir une répartition contraignante des migrants entre pays de l'UE, alors que Berlin accueille la majorité d'entre eux. Près d'un million sont attendus cette année.
Berlin semble à bout de patience face aux divergences entre Européens sur la question. Deux ministres allemands ont agité mardi la menace d'une baisse des aides européennes aux pays de l'UE qui refuseraient de participer à l'effort.
Les ministres de l'Intérieur de l'UE doivent eux se retrouver le 22 septembre à Bruxelles pour une nouvelle réunion extraordinaire.

Jeudi 17 Septembre 2015

Lu 343 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs